Magazine Info Locale

La Rochelle : pourquoi les marins-pêcheurs vont manifester mardi 2 décembre 2014 ?

Publié le 01 décembre 2014 par Blanchemanche
#marins-pêcheurs

La colère des marins-pêcheurs va s'exprimer ce mardi sur la côte atlantique. Rochelais et Oléronnais se donnent rendez-vous au Vieux Port, ce mardi 2 décembre 2014

La Rochelle : pourquoi les marins-pêcheurs vont manifester mardi ?
Les marins-pêcheurs se mobilisent ce mardi. © Photo Archives Pascal Couillaud
Publié le 01/12/2014 par
http://www.sudouest.fr/2014/12/01/la-rochelle-pourquoi-les-marins-pecheurs-vont-manifester-mardi-1754072-4628.php
   Combien seront-ils à manifester ce mardi dans le Vieux Port de La Rochelle ? C'est impossible à dire, et d'autant plus délicat à anticiper qu'un coup de vent à 60 km/heures annoncé sur l'ouest pourrait perturber la venue des Oléronnais. Mais des bateaux de pêche seront bien là. Depuis la fin de semaine dernière, les marins ont décidé de se mobiliser.
Rochelais ou Oléronnais, les marins-pêcheurs manifesteront ce mardi, jour où s'ouvrent à Nantes les Assises de la mer. Lors de ce point annuel sur les filières maritimes, le Premier ministre Manuel Valls, et le Secrétaire d'Etat chargé de la mer, Alain Vidalies, s'exprimeront. Il s'agira pour les manifestant d'interpeller le gouvernement sur les difficultés de la filière pêche.

Les mesures annoncées

Ce mouvement de colère est déclenché par l'effet de surcharge des décisions européennes. D'abord, les quotas, dont la négociation annuelle aura lieu le 16 décembre à Bruxelles, et qui, pour le Golfe de Gascogne, envisage plusieurs baisses, notamment pour la pêcherie de soles, une espèce stratégique pour les chiffres d'affaires des bateaux charentais.
Une autre mesure dans l'air, celle de l'interdiction des filets dérivants signerait, si elle était actée, la fin du métier dans l'estuaire de  la Gironde où cette technique est fort répandue, notamment pour la pêche printanière du maigre.
Autre écueil : la mise en place du zéro rejet en 2016 qui interdira alors aux bateaux de rejeter à la mer les espèces accessoires remontées dans les filets, en même temps que les variétés de poissons ciblées. Cette réforme induit des adaptations techniques des bateaux pour ramener au port ces volumes. Délicates, pour ne pas dire impossibles à réaliser, sur les plus petits bateaux (notamment les 12 mètres formant le coeur de la flottille charentaise), ces évolutions menacent aussi d'être coûteuses.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte