Magazine Humanitaire

COP20 : Avant Paris Climat 2015, définir des engagements concrets

Publié le 01 décembre 2014 par Cmasson

Les discussions et échanges de ces prochains jours doivent déboucher sur des propositions fortes et concrètes. La COP20 est la dernière étape décisive avant la Conférence Paris Climat 2015 lors de laquelle un accord international engagera la responsabilité des Etats.

Action contre la Faim alerte sur les conséquences des changements climatiques sur la malnutrition, largement sous-évaluées à ce jour. Elle attend un engagement ferme des Etats et de la France en premier lieu, et des mesures protégeant les populations les plus vulnérables, souvent les plus impactées qui sont pourtant les moins contributrices aux changements que l’on observe.

Chaque année, les dérèglements climatiques entrainent une hausse des catastrophes naturelles, toujours plus violentes, avec des répercussions immédiates et dramatiques pour les personnes les plus exposées. Les crises humanitaires et alimentaires qui en découlent révèlent l’importance et l’urgence d’une réponse internationale à la hauteur des besoins et des enjeux. Il est crucial que les Etats s’engagent à soutenir l’adaptation des plus pauvres aux conséquences du changement climatique. Les mécanismes d’alerte précoces, le soutien aux systèmes d’irrigation, les pratiques d’agricultures durables comme l’agro-écologie sont autant de réponses à soutenir.

Le changement climatique, en partie lié aux choix énergétiques des grands pays producteurs et consommateurs d’énergie fossiles ou d’extraction, impacte directement la sous-nutrition dans le monde. « D’ici à 2050, le changement climatique devrait augmenter la malnutrition infantile de 20%. C’est une bombe à retardement, qui risque d’annihiler tous les progrès faits dans la lutte contre la sous-nutrition. La France doit donc absolument faire en sorte que la nutrition soit un sujet crucial des négociations lors de la COP 21 », alerte Peggy Pascal, chargée de plaidoyer à Action contre la Faim

Action contre la Faim interpelle les participants et décideurs internationaux sur le respect des droits humains : les solutions et accords internationaux doivent se fonder sur le respect des droits humains et inclure la société civile à toutes les étapes de leur élaboration et de leur mise en place. Présente à Lima,

Action contre la Faim organise la rencontre ‘Climate justice approach to health, food security, nutrition, gender and human mobility’, Mercredi 3 décembre à 18h30 (heure de Lima, Pérou) Avec Action contre la Faim (ACF), The University of California (UC), The International Union for Nutritional Sciences (IUNS), Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), the International Organization for Migration (IOM), l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) and CARE France

Porte-parole disponible, confirmation de présence de correspondant-e-s auprès du contact Karima Zanifi - 01 70 84 72 37 - kzanifi@actioncontrelafaim.org-


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmasson 71342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog