Magazine Culture

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 5. Episode 8.

Publié le 01 décembre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

The Walking Dead // Saison 5. Episode 8. Coda.
SEASON FALL FINALE


J’ai ressenti des choses avec cet épisode que je n’aurais jamais cru ressentir l’an dernier. Le problème ce que jusqu’à son épisode cette année, je n’étais pas du tout intéressé par Beth. Cette dernière était devenue une sorte de boulet et puis comme par magie, cette année j’ai appris à apprécier le personnage et à le trouver tout simplement excellent. J’ai donc été particulièrement touché par sa mort qui est aussi violente que surprenante. La façon dont son crâne explose en gros plan devant la caméra était tout de même un moment assez horrible, qui prouve à quel point The Walking Dead n’est pas là pour rigoler. Cependant, quand je prends le temps de réfléchir, je me rends compte que d’avoir tué Beth ce n’était pas forcément une mauvaise idée. C’est assez osé mais au fond cela permet aussi d’aller de l’avant alors que les personnages se rendent compte une fois de plus qu’ils ne peuvent pas prendre le temps de s’attacher à quelqu’un sans que cette personne meurt dans leurs bras. Elle ne pouvait de toute façon mourir que de cette façon, dans sa volonté d’éliminer Dawn qui l’a fait souffrir. Elle voulait lui enlever Noah, un garçon avec qui elle a partagé plusieurs aventures dans cette saison et qui méritait lui aussi d’être sauvé. Mais au dernier moment Dawn a décidé que Noah ne pourrait finalement pas partir.

Dawn méritait elle aussi de mourir mais cela me fait penser à ce que la série a fait au début de la saison avec le pervers de Terminus. Les méchants n’ont plus le temps de montrer qu’ils sont méchants. Dawn était un personnage parfait et Christine Woods (Hello Ladies) était parfaite sous les traits de cette femme qui n’a peur de rien et surtout aucun coeur. Mais voilà, la série se devait de lui dire au revoir afin de se lancer dans la seconde partie de la saison qui va permettre à Morgan de montrer ce dont il est capable. D’ailleurs, j’ai adoré tout ce que The Walking Dead fait avec Morgan à l’issue de l’épisode. Je me demande ce qu’il nous réserve mais cela n’a rien de bien bon pour Rick Grimes. C’est probablement l’un des meilleurs moments de l’épisode. En effet, Lennie James a un tel charisme dans cette scène, proche de Denzel Washington dans Le Livre d’Eli (la façon dont il se tient, dont il prêche, dont il est costumé, etc.). Tout participe à faire un vrai parallèle, comme une sorte de référence. J’ai donc hâte de voir à nouveau les deux personnages en face à face. Cela pourrait bien être l’un des meilleurs trucs qui pourrait arriver à The Walking Dead dans la suite de la saison.

Par ailleurs, c’est avant tout l’épisode des négociations (houleuses) afin de pouvoir récupérer Beth alors que cette dernière est gardée par Dawn afin d’être mieux manipulée. Sauf que l’on sait pertinemment que Beth n’est pas dupe. Heureusement car elle prouve au moins qu’elle a grandi et qu’elle est peut-être moins naïve. Ce n’est pas une fin surprise pour la mi saison de The Walking Dead mais une fin réussie malgré tout. Ce n’est pas aussi brillant que les épisodes précédents non plus, mais cela fonctionne suffisamment pour nous laisser les yeux écarquillés tout au long de l’épisode. Après tout, c’est tout ce que j’attends de la part de The Walking Dead personnellement. Je dirais même que c’est presque l’épisode le plus décevant de la saison jusqu’à présent, notamment car il apparaît comme un épisode trop facile. Mais The Walking Dead n’a jamais été une grande maîtresse de la subtilité. Robert Kirkman s’est récemment exprimé sur ce qu’il aurait fait autrement avec la série et il n’aurait pas fait l’épisode du CDC dans la première saison. Je peux tellement le comprendre tant cet épisode était raté, hors contexte et cassait complètement la saison.

Il reproche aussi à cet épisode de tout dire un peu trop facilement et rapidement sur le fait que tout le monde est déjà infecté, etc. Du coup, il n’y a plus vraiment de suspense de ce point de vue là. L’épisode se concentre aussi sur Rick afin de voir ce qu’il est devenu. L’ouverture de l’épisode et cette course poursuite était tout de même sacrément efficace. On sent que Rick n’est plus l’homme touchant qu’il pouvait être au début de la série. Il a perdu un peu de son âme au fil des saisons mais c’est ce qui le rend plus robuste et forcément plus intéressant pour les téléspectateurs. Finalement, cet épisode a beau avoir ses défauts, notamment car il passe peut-être trop de temps sur certains éléments pas toujours les plus intéressants qu’il soit, c’est globalement assez efficace.

Note : 6.5/10. En bref, fin de mi saison simpliste, peut-être moins réussie que tout ce que l’on a vu jusqu’à présent, mais émotions, action et révélations sont au rendez-vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte