Magazine Beauté

TAO le vernis gourmand

Publié le 02 décembre 2014 par Fay @petitfourbi
TAO le vernis gourmand
Un vernis gourmand, je m'explique : qui donne envie de manger. Parce que ça reste un vernis, on ne peut pas le manger à proprement parler. Je suis sûre que ça va finir par sortir. Y'a des vernis poilus, des vernis qui imitent le jean, la peau de serpent, le velours...On peut aussi coller des plumes, des petites billes, du papier journal. On peut tout faire, surtout n'importe quoi. Alors pourquoi pas le manger ?
TAO le vernis gourmand
Quand j'ai reçu ce vernis, j'ai pensé à un vernis Opi (mon tout premier, dont je vous avais parlé) que j'adorai. Une couleur qui se porte très facilement. J'aime les nuances naturelles, douces. Le vernis Opi était plutôt taupe (c'était d'ailleurs son nom "Over the Taupe").
Celui-ci est chocolat. Non pas marron, chocolat.
Je ne vois pas d'autre élément de comparaison. Une fois appliqué, j'ai eu envie de me croquer les ongles (il faut vraiment que j'arrête ce régime, il me donne des envies de cannibalisme).
TAO le vernis gourmand
Ce n'est pas mon 1er vernis Kure Bazaar et ce ne sera pas le dernier. Tout comme le reste de ses confrères, gentiment stockés dans ma boîte à trésors, il est parfait.
TAO le vernis gourmand

Ses atouts :

  • Composition à 85% d'origine naturelle
  • Bonne tenue en une couche
  • Excellente tenue en deux couches
  • Couleur puissante 
  • Packaging simple mais classe
  • Application facile grâce à la qualité du pinceau
  • Texture plus épaisse que liquide : ce qui facilite aussi la pose

Son prix :

16€

Son nom :


Teinte TAO - Kure Bazaar
TAO le vernis gourmand
Un vernis tellement gourmand que je me suis enfilée la tablette de chocolat qui m'a servi à faire les photos. Oui, en 2 minutes top chrono. A peine j'avais posé mon Nikon, que le chocolat avait fondu dans mon estomac. Et après ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fay 483 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog