Magazine Science & vie

Les gendarmes du nucleaire ( 2 ) version soft

Publié le 02 décembre 2014 par 000111aaa

Ma note ayant été censurée , je propose  une version ultra soft   :

Le commentaire ( vocal) de mon correspondant d’hier soir : «  Ton article  ne plaira pas aux écologistes purs et durs !Dire que l’ASN  est  complimenté dans son travail par l’AIEA  , c’est pour eux blanc bonnet et bonnet blanc !… Je lui rétorque que parmi les 29 experts ,  il y en a  dont le pays vient d’  arrêter  leur nucléaire et  sont   donc bien  plus  regardants ….. 

JE CONTINUE VAILLE QUE VAILLE  A VOUS PRESENTER LES PROBLEMES ACTUELS DU NUCLEAIRE FRANÇAIS ……

--------------------------------------------------------------------------------

2°/ LES PROBLEMES DES GENERATEURS DE VAPEUR  (EPR  et tranches actuelles)

2-1 : FLAMANVILLE Sans doute , savez-vous déjà  par les média et  GREEENPEACE   que la revue du projet EPR qui s’est tenue fin novembre avec l’ensemble des fournisseurs a  mis en évidence un décalage dans le planning du chantier. Le démarrage de l’installation EPR  est désormais prévu en 2017.

Cette révision du planning résulte des difficultés rencontrées par Areva sur :

- les livraisons d’équipements tels que le couvercle et les structures internes de la cuve,

- la mise en place de la réglementation des équipements sous pression nucléaires (ESPN) pour laquelle Flamanville 3 est tête de série  et il faudra en assumer les nouveaux éléments

 Les analyses en cours ont révélé  un  défaut de soudure au niveau des générateurs de vapeur et  A CE SUJET comme je n’aime pas présenter des valeurs fausses je rectifie les  valeurs indiquées précédemment sur un de mes articles : chaque GV pèse 550 tonnes et  mesure 10,6 mètres de hauteur pour 5,3 mètres de diamètre ……Je vous avais dit , à cette occasion combien   de tels problèmes  entrainaient des conséquences  éminemment  lourdes  dans le cadre actuel des soucis  AREVA /EDF ……

2-2 :TRANCHES ACTUELLES

 Dans ma présentation des centrales nucléaires françaises actuelles  ( voir mes archives ici ) j’avais attiré votre attention sur les  problèmes de vécu de ces générateurs de vapeur   . « Je ne suis pas ingénieur PAPY   et je m’en fous de ces fuites locales  !La lumière on en a besoin ! Y’ a qu’à remplacer  les trucs ! » M’avait commenté mon  CANDIDE familial  que vous connaissez déjà…..   J’en viens quand même à rappeler que  les centrales REP françaises sont munies d'un dispositif de surveillance qui permet de détecter  et   de mesurer en continu les fuites du circuit primaire vers le circuit secondaire en évaluant  ainsi le niveau d'étanchéité du faisceau tubulaire de  chaque GV.  De telles fuites, " primaire-secondaire",  vous avais-je dit , ne peuvent être tolérées que dans des limites prédéfinies qui visent, d'une part à éviter la contamination du circuit secondaire, d'autre part à prévenir l'apparition de fuites beaucoup plus importantes  , par exemple   la rupture complète d'un ou plusieurs tubes….Il se forme des dépôts  et des colmatages dans la vie de ces tubes  dont on  essaye de se prémunir  ( lessivage chimique)et qui provoquent aussi  des états vibratoires   etc…

 

Les gendarmes du nucleaire ( 2 )  version  soft
 Principe du fonctionnement coté secondaire des générateurs de vapeur à tubes en U verticaux

La situation actuelle   préoccupe ASN   , voici pourquoi : le réacteur 3 de la centrale nucléaire du Blayais  est à l’arrêt depuis fin juillet 2014 pour sa troisième visite décennale. EDF doit remplacer à cette occasion les trois générateurs de vapeur en raison de l’usure de leurs faisceaux tubulaires. Or les générateurs de vapeur de remplacement sont fabriqués par AREVA. Après examen de la conception et de la fabrication des nouveaux générateurs de vapeur, l’ASN constate qu’AREVA n’a pas apporté toutes les justifications de sûreté requises en vue de leur montage puis à leur mise en service……Le GENDARME DU NUCLEAIRE   se fâche et  rappelle qu’un arrêté de  2005 relatif aux équipements sous pression nucléaires a introduit un renforcement des modalités de justification et de surveillance de la CONCEPTION ET DE LA FABRICATION  de ces équipements. L’ASN fait d’une manière générale le constat que les justifications et démonstrations apportées par les fabricants d’équipements sous pression nucléaires sont encore régulièrement insatisfaisantes.ILS NE TRAVAILLENT PAS AUSSI PARFAITEMENT QUE POSSIBLE  ……. Or je juge que compte tenu des revendications de EDF  a poursuivre la vie des tranches jusqu’à 50 voire 60 ans  les injonctions  de ASN   sont  tout à fait pertinentes ….Malheureusement  ASN  n’existait  pas quand toutes les tranches REP   ont été conçues et lancées  et  les organismes précédents  d’étude des livres de procédés   ( DSIN et groupes permanents )  n’avaient pas l’autorité nécessaire pour se faire obéir  ( et peut être pas le niveau de compétence  suffisant….   )

En ai-je terminé avec nos problèmes nucléaires ? QUE NON …HELAS

A SUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine