Magazine Société

Sondage : les placements préférés des Français

Publié le 02 décembre 2014 par Vincentpaes
Crédit : placement financier par Shutterstock Crédit : placement financier par Shutterstock Autres articles Les banques publiques (69%, +4 points) constituent l'unique autre organisme réunissant la confiance d'une majorité des personnes interrogées. On peut sans doute expliquer ce regain de confiance par la survie des banques au stress-test du 25 octobre. Mais les taux de confiance restent tout de même inférieurs à ce qu'ils devraient être quand on pense que les banques centralisent une majeure partie de l'épargne des Français. Et le baromètre révèle également que 62% des Français laissent de moins en moins d'argent sur leur compte courant.

Les conseillers en gestion de patrimoine s'avèrent nettement mieux perçus qu'en 2013, avec 40% des Français faisant montre de leur confiance à leur égard (soit une progression de 10 points). Sans doute pour deux raisons principales : la fiscalité qui change sans cesse et s'alourdit, et l'envie d'optimiser son patrimoine, particulièrement en temps de crise. Les traders présentent des niveaux de confiance minoritaires (10%). Les actions et les obligations sont toujours considérées comme faisant parties des placements les plus risqués : 87% des Français l'affirment s'agissant des actions et 67% concernant les obligations.

Les réductions successives du taux de rémunération du Livret A opérées ces dernières années (ponctuées par l'établissement d'un taux de 1% en août 2014)conduisent à un profond changement de perception de la population française à l'égard d'un placement qui a longtemps été l'un des plus populaires pour conserver ses économies. Seul un peu plus d'un Français sur deux (54%) juge que le Livret A est une « bonne chose » pour placer son épargne (-10 points par rapport à 2013, -33 points depuis février 2012). Eu égard à la baisse de rémunération de ce placement et à une relative baisse de confiance de la part des Français, il n'est pas surprenant de constater qu'une majorité (57%) affirme utiliser de plus en plus l'argent de leur Livret A, signe supplémentaire qu'il ne s'agit plus d'un produit d'épargne aussi couru que par le passé. L'or consolide sa quatrième place dans les placements privilégiés pour épargner avec 32% de citations (+3 points). Il est devancé par l'immobilier (65%, +9 points versus novembre 2013), l'assurance vie (56%, +20 points) ainsi que par les liquidités (48%, +11 points). Ainsi la hiérarchie des quatre placements privilégiés pour conserver ses économies reste inchangée. Tous les autres placements reçoivent moins de 17% de citations.

Sa valeur d'épargne reste toutefois élevée, 46% des Français estimant qu'acheter de l'or est une « bonne chose » pour conserver ses économies (-7 points depuis 2013, -14 points depuis février 2012), en cinquième position derrière l'immobilier (71%), l'assurance-vie (64%), le dépôt sur un compte bancaire (59%) ou encore le Livret A (54%). Ces quatre types de placements sont également toujours considérés comme étant les moins risqués, attractifs donc dans un contexte d'incertitude économique. 59% des Français déclarent que l'or n'est pas un placement risqué. Il est jugé un peu plus risqué que l'immobilier (28%), l'assurance-vie (27%) et les liquidités (25%). La part de Français considérant que l'or est une valeur refuge, particulièrement en contexte de crise économique, reste forte avec 68% de votants.

On note que les placements en actions, en Bitcoins et en devises ou monnaies étrangères remportent plus de 80% des suffrages « total risqués » (respectivement 87%, 87% et 81%). L'or continue d'être bien perçu par les Français. Plus de six personnes sur dix (63%) estiment qu'il s'agit d'une meilleure devise que le Bitcoin et 43% qu'il pourrait être une meilleure monnaie que l'euro et le dollar.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincentpaes 175841 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine