Magazine

Seollal : Le nouvel an du calendrier lunaire

Publié le 03 décembre 2014 par Rbruderm

 Le jour de l'an du calendrier lunaire est la plus grande fête en Corée. Ce jour est appelé Seollal (설날).

 Seol signifie le début de l'année et lal est le jour. Alors, Seollal est considéré comme une fête très importante. Les gens pensent que Seollal est la première étape où toutes les choses commencent.

 Donc, jusqu'à maintenant, il est important que les gens restent chez eux ce jour, pour prier les dieux. Ainsi, l'année nouvelle se passera sans grand accident. Le matin de Seollal, on doit se lever tôt et on porte le seolbim (설빔). C'est une tenue traditionnelle, un hanbok (한복) cérémoniel que l'on porte le premier jour de l'année lunaire. Pendant cette journée, on consacre son temps aux défunts à travers des rites ancestraux. Puis les personnes les plus âgées de la famille adressent leurs vœux de bonheur aux plus jeunes pour tous les jours de l'année à venir. Durant cette journée, on prie beaucoup pour avoir du bonheur et on se dit des mots gentils en se souhaitant d'avoir de la chance toute l'année.

La tenue traditionnelle coréenne pour Seollal.

La tenue traditionnelle coréenne pour Seollal.

 La salutation rituelle du Nouvel An (Se-bae 세배) est une révérence que les plus jeunes font le matin du premier jour de l’année devant les plus âgées. Pour effectuer ce salut, le Se-bae, les plus jeunes portent le seolbim. La manière de saluer diffère selon que l’on est un homme ou une femme.

 L’homme met sa main gauche sur la droite. Ensuite, il s’agenouille en posant d’abord son genou gauche puis son genou droit. Et puis, il se courbe, face contre terre, en mettant les deux mains sur son front. Enfin, il se relève.

 La femme fait la même chose, sauf que la position de ses mains est inversée : elle met la main droite sur la main gauche.

Après le Se-bae, les adultes donnent de l’argent aux plus jeunes en leur souhaitant du bonheur. Cet argent s’appelle l’argent de Se-bae (Se-bae don 세뱃돈).

Comment faire le Se-bae
Comment faire le Se-bae

Comment faire le Se-bae

Le jeu du yut (윷놀이)

 Après avoir pris le petit déjeuner, les gens font des jeux divers parmi lesquels, le jeu du yut est le plus célèbre.

 Yut (윷) est un bâton rond, petit et mince qui est fait en général en bois de châtaigner ou de bouleau. Pour ce jeu, on a besoin de quatre yuts.

 La règle de ce jeu est simple. Chaque équipe a quatre pions. Les joueurs jettent, chacun leur tour, les quatre bâtons dont on se sert comme de dés. Le pion avance du nombre de cases correspondant à la façon dont se positionnent les bâtons lorsqu’ils retombent après qu’on les ait lancés. Si le côté plat d’un seul bâton est retourné, le pion avance d’une case. C’est do (도). Si deux bâtons sont sur le dos, le pion avance de deux cases. C’est gae (개). Si trois bâtons sont sur le dos, le pion avance de trois cases. C’est geol (걸). Si quatre bâtons sont sur le dos, le pion avance de quatre cases. C’est yut (윷). Et, si tous les côtés plats sont vers le sol, le pion avance de cinq cases. Cette dernière figure s’appelle mo (모). Yut et do permettent de rejouer, il faut alors jeter les bâtons encore une fois. Un des quatre bâtons est marqué d’un grand point noir sur le dos. Si seul ce bâton se retourne, le pion recule d’une case. Lorsque tous les pions d’une équipe reviennent au point de départ, le jeu est fini et l’équipe dont les pions sont arrivés en premier a gagné.

Le jeu du yut.
Le jeu du yut.

Le jeu du yut.

 Neolttwigi (널뛰기)

 Le Neolttwigi est une sorte de bascule. C’est un jeu traditionnel apprécié par les femmes coréennes. Deux joueuses se tiennent debout à la chaque extrémité d’un long madrier appelé neol. Une des deux joueuses saute et retombe en propulsant l’autre en l’air. Elles montent de plus en plus haut dans un mouvement continu. Une femme ou deux autres femmes se mettent au milieu du neol pour le fixer.

 Neolttwigi

Neolttwigi

 Il existe de nombreux autres jeux à faire le jour du nouvel, par exemple le jeu du cerf-volant (연날리기, un jeu qui se joue avec un cerf-volant), le jeu de la toupie (팽이치기, qui consiste à faire tourner une toupie sur la glace ou la terre), etc.

 Pour les repas traditionnels du jour de l’an, nous mangeons de la soupe de gâteau de riz : tteokguk (떡국), des raviolis coréens : mandu (만두), sik-hye (식혜) : une boisson traditionnelle de Corée et du sujeonggwa (수정과) : une autre boisson traditionnelle qui est aussi actuellement toujours très aimée en Corée.

 On pense que manger des tteok et du tteokguk nous apportera une longévité sans maladie et ces plats sont également l’expression d’un souhait de bonheur.

 Nous mangeons des mandu également pour qu’ils nous apportent du bonheur. On en mange au petit-déjeuner. Il existe de nombreuses sortes de mandu et les recettes coréennes de ces raviolis sont différentes de celles que l’on trouve en Chine, et au Japon.

Tteokguk et mandu
Tteokguk et mandu

Tteokguk et mandu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rbruderm 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte