Magazine Bd

Blake et Mortimer (T 23) -Le Bâton de Plutarque

Publié le 08 décembre 2014 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique « Blake et Mortimer – Le Bâton de Plutarque » : Midi moins le quart avant Le secret de l’Espadon.

Scénario de Yves Sente, dessin de André Juillard,

Public conseillé : Tout public,

Style : Aventure,
Paru chez Dargaud, le 5 décembre 2014, 64 pages couleurs, 15.95 euros,
Share

Blake et Mortimer (T 23) -Le Bâton de Plutarque
bouton_amazon

L’histoire

Printemps 1944, le porte-avions britannique “The Intrepid” est en effervescence, dans l’attente imminente du débarquement allié sur les cotes françaises.
Tandis que le “Squadron Leader” Françis Blake reçoit les félicitations du commandant Hamilton, une nouvelle menace s’annonce. Un bombardier allemand d’un tout nouveau genre a pour mission la destruction du parlement britannique.
Un groupe aérien de chasseurs expérimentés décolle immédiatement, mais l’avion à réaction ennemi sera sur place avant le groupe d’intervention. Profitant de son expérience sur le Golden Rocket, Françis intervient. Dans le ciel londonien, un terrible manège s’engage entre le bombardier allemand et le Golden Rocket…

Fouillons le passé

Après un tome 22 contre-versé (‘L’Onde Septimus” par Dufaux, Aubin et Schréder), Yves Sente et André Juillard (le duo d’auteurs de “La Machination Voronov”, “Les Sarcophages du 6e continent”, “Le Sanctuaire du Gondwana” et “Le Serment des cinq Lords”) revient sur le devant de la scène.
Situé juste avant le début du “Secret de l’espadon”, ce nouvel épisode est une pré-quelle (une histoire avant l’histoire) qui permet d’introduire les personnages et de mettre en avant les rapports entre Blake/Mortimer et un étrange colonel, nommé Olrik.
Dans une veine très réaliste, Yves Sente nous entraîne à la fin de la seconde guerre mondiale, juste avant le débarquement allié. Il profite des zones d’ombres laissées par Jacobs, pour fouiller l’histoire et la psychologie des personnages.
C’est un scénario-mikado, qui s’intercale avec mesure et subtilité, en poussant gentiment chaque bout d’histoire, avant la troisième guerre mondiale déclenchée par l’abominable Basam Damdu…

Un “Blake et Mortimer” réaliste ?

S’éloignant des tournants fantastiques, Yves Sente encre son récit dans le réel, ou presque… Cet épisode se déroule dans des bases secrètes aussi mystérieuses que réelles (en tout le cas, pour « Cabinet of War »). Dans cette guerre de l’ombre, d’information et de désinformation, Yves Sente forge le duo Blake/Mortimer en nous racontant leur passé. Cerise sur le gâteau, il nous explique enfin d’où sort le “puant” et intelligent (champion d’échec) colonel Olrik ?

Uchronie

L’élément fantastique est remplacé par de la prospective, un principe utilisé par Jacobs dans “Le Secret de L’Espadon”. Yves Sente utilise un programme de recherche de l’armée allemande pour déclencher une menace bien réelle. Avec un super-bombardier à réaction (fortement inspiré du “Honner 228”), les institutions de la City sont menacées. Seule, la présence et le courage du valeureux pilote Francis Blake, à bord du Golden Rocket, sauve Londres… Ouf !

Du mystère ?

Reprenant un principe cher à Jacobs, Yves Sente parsème son récit de mystères, dont il lève le voile à la fin. Je n’en dirais pas trop donc pour ne pas vous “spoilier”, mais sachez qu’il est question de vengeance, d’opérations secrètes et d’un système de cryptologie très très ancien…

Le dessin

Dans “Le Bâton de Plutarque”, André Juillard est définitivement à son aise. Ce quatrième album de Blake et Mortimer (à coté de ces séries personnelles “Les 7 vies de l’épervier”) l’a visiblement inspiré.
Sur ces planches découpées systématiquement en trois bandes (voir le tirage limité, version strip), il nous offre un dessin maîtrisé, détaillé et lisible, malgré l’encombrement des bulles.
Décors intérieurs statiques et scènes de combats aériens, André Juillard s’est définitivement approprié le dessin de Jacobs, avec une maturité et une « fraicheur » respectueuse de l’oeuvre originale. Bravo !

Blake_et_mortimer_baton_plutarque_couv
Blake_et_mortimer_baton_plutarque_P03
Blake_et_mortimer_baton_plutarque_P05
Blake_et_mortimer_baton_plutarque_P07
Blake_et_mortimer_baton_plutarque_P08
Blake_et_mortimer_baton_plutarque_P09
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Pour résumer

Yves Sente et André Juillard ré-inventent l’histoire avant l’Histoire. Pré-quelle tout en finesse, au “Secret de l’Espadon”, le duo d’auteur nous embarque dans une aventure au milieu des soldats de l’ombre et des bases secrètes, sans oublier quelques scènes d’action de haute voltige.
Jouant avec le mythe et les zones d’ombres, Yves Sente s’amuse à reconstruire les pans oubliés de l’histoire personnelle des deux héros. La mise-en-image impeccable d’Andrée Juillard, respecte totalement l’oeuvre originale.

Le tirage limité, en version « Strip »
Vous pouvez aussi acheter le nouveau « Blake et Mortimer » dans un format à italienne, identique aux planches originales d’André Juillard. Dans l’esprit des prépublications de la presse quotidienne, cette version limitée et luxueuse permet d’admirer le dessin de Juillard dans toute sa splendeur.

Blake et Mortimer (T 23) -Le Bâton de Plutarque
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines