Magazine France

#antifas en carton (égarés en d’inlassables procès d’intention bidons…)

Publié le 08 décembre 2014 par Gédécé @lesechogaucho

antifa_ruffinsource du dessin original ici

Blogueurs politiques, aux abris ! Une poignée d’antifas en carton nous déclarent la guerre… Agissons !  Sortons nos trombones et nos tubas !

Nos combats supposés devraient nous rapprocher plutôt que de nous opposer. Mais il est de ces gens qui ont tendance à oublier les vraies priorités et préfèrent perdre un temps que j’imagine tout aussi précieux que le mien à se livrer à des luttes fratricides et à des procès staliniens, plutôt que de se concentrer sur leurs véritables ennemis. Si seulement ils étaient aussi efficaces ailleurs ! Voilà en effet que des antifascistes de pacotille soigneusement planqués derrière leur petit écran (les a-t-on jamais vus physiquement se dresser comme moi  face à – eux ! – de vrais fachos, dans la rue et ailleurs, sans masque  ?)  sont en train de livrer une curieuse bataille, sur la base d’une théorie éminemment complotiste : si tu es l’ami de l’amie de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours, alors… tu es l’ours.  Pire. Même pas besoin : suffit qu’un lien sur internet, même lointain, qui traîne sur internet depuis des années te relie d’une manière ou d ‘une autre à un supposé salaud pour que tu en deviennes subitement un  toi aussi ! A ce jeu là, forcément, tout le monde perd, et tout un chacun, y compris sa propre sœur ou son propre père, son compagnon ou sa compagne,  devient coupable de tout et de n’importe quoi. Et surtout éminemment responsable des égarements,  nauséabonds en effet parfois, de cette lointaine filiation. Voilà donc qu’en procédant ainsi, par amalgames et liens successifs sur des réseaux sociaux, ce dont de plus augustes que moi ont déjà fait les frais, cette coterie là me met aujourd’hui nommément en accusation, sur un site que pourtant je soutenais… je crois que je vais arrêter. je ne suis pas maso :

Alexis Corbière, prompt à expliquer qu’il ne débat pas avec l’extrême droite et qu’il considère qu’on n’a pas à faire sa promotion sur des sites Internet de gauche, ne met pas toujours en application ces belles idées : ainsi, son site affiche un lien vers Gauche de Combat, qui a une ligne plutôt confusionniste de part ¹ les sources qu’il promeut.

Et donc, ne répugnant à aucun stratagème manipulatoire dégueulasse, on tente ici de toute évidence de m’instrumentaliser dans le seul but de nuire à quelqu’un de plus visible que moi politiquement, Alexis Corbiere, dont ils supputent (malgré l’éventuelle justesse de leur critique envers Djordje Kuzmanovic qui ne me concerne pas, puisque c ‘est à lui d’y répondre)   que j’en serais proche, et donc que j’aurais à me justifier. Les idiots… (ou l’idiote, seule ?) Pour une journaliste, vous faites bien mal votre travail, Madame.  Ce n’est pas parce que l’un de mes pseudos figure dans sa blog roll, et que j’ai la réputation d’avoir soutenu Mélenchon pendant la campagne présidentielle (ce qui n’est plus vrai aujourd’hui), que je suis son ami.  Ceci d’autant plus que je ne le connais pas personnellement, et  que je ne suis pas (plus) au Parti de Gauche, avec lequel j’ai pris mes distances il y a plus d’un an pour des raisons qui me regardent, et j’en suis fort aise.  Mais qu’importe, l’approximation (une technique de combat ?) pas plus que les fautes d’orthographe qui constellent les  articles souvent mal écrits  de ces gens là ne semblent leur faire peur…  Mais cette fois, c’est tout de même un peu plus grave puisque celle qui signe ma mise en accusation se targue de journalisme. Un certain (très petit) milieu antifa est d’ailleurs assez fier de cette prise de guerre, qu’elle ne cesse de monter en épingle ici et là. Qu’importe, puisque très féru de connaissances journalistiques et de critique média, l’un de mes autres dadas, je ne la connais pas, et d »ailleurs pas grand monde je pense si j’en juge par la tentative de googlisation que j’ai faite à l’instant, qui n’en trouve trace dans aucun média sérieux… si ce n’est « pigiste à témoignage chrétien . (Non, je ne ris pas, faut bien manger).  Mais passons au vif du sujet, cette Ornella Guyet n’étant pas le centre du monde. Ce n’est pas la première fois que j’ai à faire face à ce genre d’accusations totalement gratuites, qu’aucun(e) de ces joyeux(ses) lurons (onnes) n’a jamais pris la peine de m’expliquer calmement et simplement, sans m’abreuver d’insultes dès que je prenais de mon temps pour tenter de m’expliquer et de les contredire en leur expliquant arguments à l’appui en quoi ils faisaient fausse route. Ces gens là aiment en effet plus salir que débattre. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que je ne suis pas de la race de ces Chouard qui préfère supprimer son blog plutôt que de résister à des attaques que j’estime, quant elles me concernent moi directement, totalement infondées, ce qui est loin d’être son cas, compte-tenu de ses louanges de Soral. Rien de tel chez moi. Aussi ai-je multiplié les invites envers les tenanciers de ce site et d’autres à me donner des explications. En vain. Seul un petit peu plus courageux que d’autre, que je respecte, et que j’espère bien rencontrer pour de vrai (malgré qu’il me semble avoir autrefois perdu ses nerfs…), m’a donné une amorce d’explication lors d’un précédent épisode tout aussi fâcheux… De ce que je m’en souviens (c’est si ridicule..), un monstrueux personnage, l’égal d’Hitler pour sûr, avait reblogué l’un de mes billets sans que je le sache,  alors que je ne le connaissais ni d’Eve ni d’Adam. Et me voilà catalogué comme le pire des salauds que je combats. Cette fois, l’explication m’a été donnée sur facebook, suite à l’article de confusionnisme.info déjà cité auquel je réagissais hier à chaud :

Capture 1

Capture

Capture 3

Nous y voilà… le Partageux, dont j’apprécie la profonde humanité (que les gens qui le mettent en accusation devraient lui envier), le yéti (que je n’apprécie pas particulièrement), Le Monolecte (qui ne partage aucunement les admirations de Chouard, bien qu’elle le connaisse personnellement, ce qui ne suffit certainement pas à en faire une dangereuse terroriste d’extrême-droite), Seb Musset (dont je ne connaissais pas l’admiration pour Soral pas plus que cette prétendue ambiguïté qu’il va falloir me prouver), Rue affre (que j’adore, pour sa joyeuse exubérance, son grand pouvoir d’évocation, sa luxuriance sans fin et ses combats tout aussi nobles que les miens), Sarkofrance (un conspi, lui aussi ? ça alors ! je lui reprocherais bien des choses mais pas ça !). Et bien, quels trophées de premier plan en matière de lutte contre le racisme ! je laisse aux intéressés le soin de leur répondre. Ou pas. Moi, ces gens là me fatiguent. Définitivement. Impossible de dialoguer. Ils sont entourés d’ennemis imaginaires, et s’y complaisent. Sans moi. Mon antifascisme à moi est un peu plus réel, voyez vous. Des gens qui prônent par leur pratique habituelle la guerre de tous contre tous en une évidente paranoïa faite d’oukases faciles et de procès d’intention à tout va pour la plupart assez débiles ne méritent ni égards ni patience. je ne suis  pas grossier, rarement vulgaire, et j’ai encore moins pour usage de procéder ainsi, mais à la guerre comme à la guerre. Puisque vous la voulez, vous l’aurez :  je vous emmerde royalement et ce n’est pas une bande de gamin(e)s pisseux (ses) et sans scrupules qui va faire la loi chez moi. Au vu des égards particuliers que vous me témoignez, j’ai donc pris ma décision. Faut savoir choisir son camp, en période de guerre, en effet.  je ne prendrai plus jamais le temps ni  la patience de vous répondre en quoi que ce soit : je vous rayerai dorénavant purement et simplement de mes contacts où qu’ils se situent, et vous bloquerez, au motif que le moindre lien, le moindre mot, la moindre émotion et la moindre image qui dépasse vous est déjà suspecte par nature et que je n’ai pas à offrir en pâture mes publications de quelque nature qu’elles soient à votre police politique tout aussi condamnable que celle, autrement plus dangereuse, que vous prétendez combattre.  Pas de temps à perdre avec des gens qui s ‘égarent si souvent en s’attaquant plus volontiers, manifestement, aux gens qui les soutiennent plutôt que ceux que nous devrions combattre…. Ensemble.   je le répète, persiste et signe : vous êtes l’exact envers de ce fascisme que vous prétendez combattre, en utilisant les mêmes méthodes, les mêmes moyens foireux et sans scrupules. C’est bien cela qui nous distingue : pour moi, la fin ne justifie pas les moyens, et le chemin utilisé et tout aussi important que le but à atteindre. Que je ne vous revoie plus ici, sinon, je saurai défendre mon territoire… Votre terrorisme intellectuel, pas plus que celui d’une certaine forme de féminisme que je dénonce et auquel vous êtes si intimement associé manifestement, ne passeront plus par moi. Je suis l’ennemi ? je vais me comporter en fonction. CQFD.

Et pour vous gratifier d’un peu de culture (très personnelle) qui vous semble faire quelque peu défaut dès qu’elle ne nourrit pas votre paranoïa, un petit poème de ma composition, histoire de se quitter sur une bonne note. Bon, il est vrai que je le destinais alors, dans mon esprit, plus volontiers au FN et autres identitaires ou déclarés fachos. Mais comme manifestement vous vous destinez à en représenter l’envers, c’est pour vous aussi :

« Honte !   Honte !  

Trois fois honte sur vous, messagers de  la haine et cracheurs de venin !

Vos suppôts sont seuls dupes, de vos airs enjôleurs…

Nous autres, silencieux, connaissons trop la force des paroles, pour en faire des flèches, de tous bois de tous feux

Et si l’atroce gangrène que vous aimez à propager devait atteindre notre langue   nous nous la trancherions ! plutôt que de nous prêter à vos ignobles desseins

Allez donc persiffler dans votre antre malsaine

et cessez de tremper vos mains sales dans le sang de tous ceux qui ne veulent point vous ressembler !

¹ on notera au passage la belle fôte d’ortografe, ainsi que la subtile  » ligne plutôt confusionniste ». Alors, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou.. pas du tout ? Faudrait savoir ! Soyez plus claire ! Car quand on fait le procès de quelqu’un, il faut que les chefs d’accusation soient plus précis, hein ! Ya des conséquences, quand mêmes, et j’aimerais que mon honneur ne soit pas plus ou moins sali, n’est-ce pas…. Mais chez ces gens à, Monsieur, les nuances, vous savez…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • CelluBlue: et si c’était le moment? (lien inside)

    CelluBlue: c’était moment? (lien inside)

    Il y a quelques semaines, à l’occasion des 2 ans de mon blog, j’ai fait gagner à plusieurs d’entre vous une ventouse CelluBlue, afin de venir à bout de leur... Lire la suite

    Par  Carole Thiery
    CONSO, CUISINE, HUMEUR, VOYAGES
  • La radio des blogueurs 2014: Sophie Maurin- Far Away

    radio blogueurs 2014: Sophie Maurin- Away

    Comme tous les ans, la fête de la musique, qui s'est déroulée hier soir, coïencide avec le retour de la désormais célèbre Radio des blogueurs, 5ème édition de... Lire la suite

    Par  Filou49
    CULTURE, MÉDIAS, RADIO
  • Top BD de Blogueurs - Juin 2014

    Blogueurs Juin 2014

    Le Top BD des bloggueurs est un collectif rassemblant des blogs de critiques de bande-dessinées. Dès qu'un titre possède au moins trois notes, il entre dans le... Lire la suite

    Par  Belzaran
    BD, CULTURE, LIVRES
  • "Si Versailles m'était conté"

    Versailles m'était conté"

    FRANCEEn dehors de mes voyages, je souhaite vous faire partager mes impressions sur Versailles. J’habite cette ville royale depuis une quinzaine d’années. Lire la suite

    Par  Gegedeversailles
    VOYAGES
  • "Si Versailles m'était conté"

    Versailles m'était conté"

    FRANCEEn dehors de mes voyages, je souhaite vous faire partager mes impressions sur Versailles. J’habite cette ville royale depuis une quinzaine d’années. Lire la suite

    Par  Gegedeversailles
    VOYAGES
  • Top BD de Blogueurs - Juillet 2014

    Blogueurs Juillet 2014

    Le Top BD des bloggueurs est un collectif rassemblant des blogs de critiques de bande-dessinées. Dès qu'un titre possède au moins trois notes, il entre dans le... Lire la suite

    Par  Belzaran
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Thomas, Froome : soupçon d’ambiguïté

    Thomas, Froome soupçon d’ambiguïté

    Magnus Cort Nielsen.Dans la quinzième étape, entre Millau et Carcassonne (181,5 km), victoire du Danois Magnus Cort Nielsen (Astana). Lire la suite

    Il y a 2 heures, 38 minutes par   Jean-Emmanuel Ducoin
    CULTURE, HUMEUR, MÉDIAS, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Gédécé 134061 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte