Magazine Société

En danger de devenir un lapin blanc, stressé ?

Publié le 08 décembre 2014 par Holly
Un lapin stressé

Un lapin stressé

Noël arrive à grand pas, sa présence est partout dans les médias . Nous ne pouvons pas l’ignorer sauf si nous restons sous la couette toute l’année. Au début de décembre dans notre famille nous avons voté pour savoir si ma fille pouvait installer le sapin de Noel. J’étais contre l’idée, j’ai dit que c’était trop tôt, mais j’ai perdu aux voix. J’ai accepté ma défaite avec dignité cependant je me suis fait cette réflexion que chaque année Noël commence de plus en plus tôt dans les commerces.

Pourquoi sommes-nous si impatients d’être entouré par les symboles de noël, les guirlandes, les sapins, les cartes, les emballages, les chansons, les marchés de Noël?

D'éternels enfants

D’éternels enfants

  • Les adultes sommes nous d’éternels enfants ?
  • Avons nous tous vécu une année horribilis et voulons oublier 2014 ?
  • C'est l'argent qui compte

    C’est l’argent qui compte

  • Sommes nous au service de l’argent et du marketing ?
  • Sommes nous victimes de la société de consommation ?
  • Détendez-vous

    Détendez-vous

    Tout le monde connaît le diction tout vient à temps qui sait attendre mais malheureusement pas pour le père noël. II voudrait venir s’installer chez nous dès octobre.

    Messages promotionnels

    Messages promotionnels

    Nous vivons dans une société de consommation où nous permettons d‘être abreuvés de messages promotionnels, de images subliminales, de slogans publicitaires, de jingles, de noms de marques, de messages qui laissent entendre que ce n’est que l’argent qui compte.

    Un moment de magie

    Un moment de magie


    Cependant Noël devrait être tout le contraire, c’est surtout une période où nous devrons propager des messages de solidarité, de paix, de fraternité, de compassion, de modération d’entre-aide, de bienveillance de joie.

    Nous sommes une société pressée. Je me demande « pressé pourquoi et pour aller où « ? Comme Alice au pays des Merveilles qui « est tout simplement curieuse de savoir où le lapin blanc court si vite. »

    II court après le temps perdu.

    II court après le temps perdu.

  • Nous mangeons vite sans mâcher la nourriture.
  • Nous mangeons en marchant dans la rue.
  • Dès que nous sortons du métro nous courons comme le lapin blanc , qui court toute la journée, toujours stressé et ne cesse de courir après le temps perdu.
  • Nous courons partout

    Nous courons partout

  • Nous ne regardons pas où nous courons. Nous cognons et bousculons les gens. Juste ciel pourvu que personne ne se mette dans notre passage.
  • Nous klaxonnons dès que nous avons le moindre énervement.
  • Si notre ordinateur ne démarre pas tout de suite, nous nous énervons. (Dans le bon vieux temps nous devions attendre 5 minutes avant que l’ordinateur s’allume).
  • Nous ne pouvons pas regarder un programme télévision en entier sans zapper d’une chaine à l’autre toutes les 2 minutes.
  • Nous ne pouvons pas nous poser cinq minutes sans penser à autre chose.
  • Nous ne pouvons pas attendre patiemment dans une queue sans que quelqu’un s’énerve.
  • Nous voulons célébrer « les fêtes » le plus tôt possible

  • Nous sommes en train de détruire la magie de Noël. Quand Noël arrivera finalement le corps sera extenué, ennuyé d’avoir entendu diffuser les mêmes messages promotionnels à la télévision, à la radio en boucle, fatigué d’avoir passé des heures à chercher ce cadeau parfait pour notre tante Y ou oncle X. Nous serons moins riche d’avoir dépensé trop d’argent sur les cadeaux et l’alimentation.

    « Qu’y a-t-il à attendre » si Noël arrive trop tôt ? Nous risquons d’atténuer notre enthousiasme et notre sens de l’émerveillement avant que Noël ne soit arrivé,

    Nous nous demandons également pourquoi il y a autant de symptômes liés au stress, comme les maux de tête, les maux de ventre, la fatigue physique, la fatigue oculaire ? II est important de respecter le rythme de la vie. . Même si notre esprit va vite le corps ne peut pas aller plus vite. Tout doit être en parfaite harmonie, en synchronisation avec notre rythme de vie.

    Ralentissons-nous

    Ralentissons-nous

    . Les guérisseurs traditionnels savent depuis des millénaires : lorsque le corps est détendu il est plus facile de soulager le corps de son stress et profiter de la vie, du moment présent.

    Ne pas aller plus vite que la musique. Ne soyez pas un lapin blanc, pressé comme dans le conte « Alice au pays des Merveilles.

    Je suis en retard...

    Je suis en retard…


    « Je suis en retard, je suis en retard, ouh là là, je suis en retard !  »

    II y a un temps pour tout.

    {lang: 'fr'}

    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Holly 192 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte