Magazine Finances

MasterCard crée un lab d'innovation en Afrique

Publié le 08 décembre 2014 par Patriceb @cestpasmonidee
MasterCard L'omniprésence des banques dans nos vies et les dérives de quelques-unes nous le font parfois oublier, mais l'accès aux services financiers représente un important facteur de développement dont les pays émergents manquent encore cruellement. L'installation par MasterCard d'un lab d'innovation au cœur de l'Afrique de l'Est pour remédier à cette carence représente donc un pas dans la bonne direction.
Dans le monde, ce sont environ 2,5 milliards d'individus qui ne peuvent compter que sur les espèces dans leur vie quotidienne, avec tous les surcoûts, aléas, risques et autres inconvénients que cela implique. En comparaison, l'exemple du porte-monnaie mobile M-Pesa au Kenya, parmi quelques autres, a démontré combien des moyens simples de mieux gérer les flux d'argent pouvait avoir un impact extraordinaire sur la vie des populations qui se trouvent à l'écart des circuits financiers traditionnels.
Le lab d'innovation de MasterCard, financé à hauteur de 11 millions de dollars par la fondation Bill & Melinda Gates, a pour ambition d'aider à la création de nouvelles opportunités. Celles-ci devront apporter des outils pratiques et peu coûteux permettant aux plus de 100 millions de personnes constituant sa cible privilégiée de se construire un avenir plus stable. En pratique, la structure viendra en appui aux entrepreneurs, gouvernements et organisations diverses de la région dans la concrétisation de leurs idées, idéalement en vue d'un déploiement global.
MasterCard Africa Lab
L'ouverture du lab, qui s'inscrit dans un réseau que MasterCard déploie en différents lieux de la planète, arrive à point nommé dans un contexte où convergent une créativité bouillonnante en matière d'inclusion financière (et de services financiers alternatifs en général), des innovations technologiques favorisant le développement de solutions adaptées, l'émergence d'un écosystème actif de startups en Afrique… et le besoin pour les entreprises historiques de trouver des relais de croissance face à la stagnation observée dans les pays les plus riches.
En plus des fonds alloués directement aux efforts de recherche et développement, la fondation Gates prévoit une réserve de 8 millions de dollars afin d'accompagner les projets qui passeront du stade de l'étude à celui de l'incubation. En dépit de l'implication d'une institution financière qui a ses propres intérêts, la participation à l'initiative d'un organisme à but non lucratif devrait ainsi garantir une certaine indépendance dans son fonctionnement (par ailleurs promise par MasterCard). Il s'agit évidemment d'une condition indispensable pour une efficacité maximale…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8001 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine