Magazine France

Casser du syndicat (au hasard, la #CGT), une petite affaire qui ne connait pas la crise…

Publié le 09 décembre 2014 par Gédécé @lesechogaucho
Quand Plantu, anti-gauchiste notoire, ne fait plus rire personne...

Quand Plantu, anti-gauchiste notoire, ne fait plus rire personne…

j’ai trouvé ce document sur twitter, où il semble circuler follement… Comme je m’interrogeais sur sa provenance et que je n’ai pas eu de réponse, j’ai fait quelques recherches rapides. Il vient d’ici. C’était avant la disgrâce de Monsieur Lepaon, qui font tant de gorge chaudes… et salissent tout un syndicat par la disgrâce d’un seul homme. Pour trouver un tel niveau de nuisance, il faut remonter à l’affaire Engelmann, qui n’est pas sans lien avec ce qui va suivre…

B4ZgtjWCAAAWXOV

C’est le propre des fakes, des canulars, des stratagèmes à tendance manipulatoire, que de paraître plausibles, si l’on suit la logique qui sous-tend ce billet. Pourtant, quelque chose cloche, un je ne sais quoi de trop dans l’air du temps, de trop bien huilé, trop de nature à faire du buzz pour du buzz qui me met la puce à l’oreille…. A force de tant et trop taper de partout sur la CGT, j’en arrive à me poser de sérieuses questions sur la circulation des informations dans notre pays, sur leur crédibilité….  et sur leur réelle motivation. Surtout quand elles viennent du Point, pas franchement réputé pour son grand sérieux journalistique, ni pour son indulgence particulière envers la gauche dont je suis, et qui comprend la CGT dans son paysage. je suis de ces gauchistes qui savent en effet  ce que les travailleurs lui doivent, et combien elle est efficace pour leur défense individuelle, malgré certains dysfonctionnements qui s’étalent si malencontreusement, comme par hasard, au grand jour,  en ce moment.  Alors, ce document, et cette histoire, info ou intox ? En tous cas, bravo au Point pour ce titre de toute beauté…Et vive le tous pourris… ou pas ! z’avez pas autre chose, en magasin, pour rénover notre vie politique franco-française légèrement (rayez la mention inutile) :  sur-embrumée, poisseuse, glauque, boueuse, dégradante, indigne, irrespectueuse, dévalorisée, décrédibilisée, minée par les affaires, assaillie par les trafics d’influence et les conflits d’intérêts, agonisante… ? Voilà en tout cas en effet un exemple de confusionnisme politique pour de vrai… Mais soudain, une question me taraude : A qui profite le crime ? Là aussi, vous avez le choix…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog