Magazine Coaching sportif

Le jour où ma baignoire sabot est devenue célèbre

Publié le 11 décembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

La scène se déroule en 2010. Début d’année je crois mais je ne suis plus bien sûr. Nous avons acheté il y a peu une petite maison à retaper dans une charmante bourgade du Val-de-Marne. Les travaux battent leur plein, on refait tout du sol au plafond (au toit pour être exact).

Homme adepte de l’économie circulaire (et qui aime bien à l’occasion gagner un peu de pépettes de manière intelligente), j’ai mis en vente beaucoup de trucs. A titre d’exemple, j’ai revendu 0,30€/pièce mes tuiles. Toujours mieux que de les jeter.

Ce jour-là, je décide de m’attaquer à la salle de bain se trouvant au RDC. Une immense pièce d’environ… 5m² que nous souhaitons entièrement reconfigurer avec faux-plafond, spots encastrés, doublage des murs, douche à l’italienne et carrelage/faïence un peu partout. Adieu donc la baignoire-sabot taille XS qui trône fièrement là depuis une soixante d’années.

Tout à mon idée de « recyclage » des biens usagés, je décide de passer une annonce. Tout le monde doute, pas moi. Je suis certain de trouver une bonne âme qui me débarrassera de la baignoire. Quelqu’un qui m’aidera à descendre d’un étage (mon RDC est surélevé) une baignoire en fonte qui pèse un âne mort. Et qui au passage aura la délicatesse de me donner en échange 100€. Oui, vous avez bien lu. Qui a dit que développement durable et économie étaient incompatibles?

A peine quelques jours que mon annonce est en ligne et je reçois un appel:

  • Bonjour, votre baignoire est toujours en vente?
  • Oui, tout à fait.
  • Est-ce que je peux passer la récupérer d’ici 2 heures?
  • Euh… c’est à dire que je suis en déplacement à Strasbourg là, ça ne peut pas attendre demain? ou ce weekend?
  • Non, il me la faut vraiment très rapidement

c’est quoi son blem lui, il veut se faire un trip bien louche dans une baignoire sabot?…

  • OK, je vois si mon épouse et son père peuvent être rapidement à la maison.

Son père c’est évidemment pour te filer un coup de main, pas pour t’avoir à l’œil, hein, pervers…

Quelques minutes plus tard:

  • OK, c’est bon, ils peuvent être sur place dans 2 heures.
  • Merci

Aucune négo sur le prix, rien. Vraiment bizarre.

Le gars arrive à la maison:

  • Ma chérie: voilà la baignoire, ça vous convient?
  • Oui, oui, je la prends, je ne sais pas si ça ira mais il faut impérativement que je trouve une baignoire-sabot.
  • Comment ça?
  • Je suis accessoiriste pour le cinéma et on a besoin d’une baignoire de ce type pour reproduire une salle de bain typique d’un HLM des années 60. Vous pourrez aller voir le film quand il sortira. Ce sera avec François Cluzet et Omar Sy, vous savez l’humoriste. Le film s’appellera « Intouchables ».

baignoire sabot


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte