Magazine High tech

Consommation 2015 : un grand pas vers la connectivité

Publié le 12 décembre 2014 par Le Monde Numérique @lmn_officiel

Ericsson vient de publier le rapport de l’observatoire ConsumerLab concernant les prochaines tendances de consommation. D’après ses prévisions, les habitudes devraient prendre un virage serré vers le tout connecté pour 2015.

Consommation 2015 : un grand pas vers la connectivité


Comme chaque année, l’arrivée des fêtes est l’occasion pour de nombreuses sociétés de s’essayer à l’analyse prédictive et de présenter leurs grandes idées sur les tendances à venir. Ericsson fait partie de ceux-là et s’appuie sur son expertise et son analyse pointue de l’actualité pour présenter ses dix tendances qui marqueront 2015.

La première tendance est au Streaming. La consommation de la culture et de la vidéo est en passe de se numériser totalement. Les services se multiplient et le streaming devrait s’imposer ; en 2015, la vidéo à la demande pourrait bien dépasser la consommation de la télévision. Seconde tendance déterminée par Ericsson, la domotique devrait s’imposer aux consommateurs. Les services liés à la maison connectée pourraient ainsi se démocratiser. Ces deux premiers points sont effectivement des tendances fortes déjà largement entamées en 2014.

En troisième position, la communication par la pensée. La communication du futur pourrait, selon les consommateurs, être soutenue par la démocratisation des appareils connectés. Cette tendance semble la plus illusoire du classement d’Ericsson. Si les objets connectés sont effectivement en passe de se démocratiser, ils vont avant tout favoriser le partage de l’information mais sont loin d’entamer une révolution en termes de lecture des pensées.

Les citoyens intelligents représentent la quatrième tendance identifiée par Ericsson, liée à l’utilisation des smartphones et à l’expansion des SmartCity. Une tendance qui influe par ailleurs sur la cinquième, celle de l’économie du partage et de la collaboration. Les appareils ménagers, les véhicules automobiles et autres équipements de loisirs seront de plus en plus partagés au détriment de la valeur de propriété. Ces deux tendances sont d’ores et déjà enracinées dans nos villes, restent à les laisser s’étendre.

Côté paiement, les spécialistes de la monétique vont être satisfaits, car l’utilisation des smartphones semblent enfin s’imposer dans l’esprit des consommateurs. 80 % des utilisateurs de smartphones pensent que leurs appareils mobiles remplaceront leurs portefeuilles d’ici 2020. Un modèle porté par les géants du Web, Google et Apple en tête.

Le partage d’information rattaché à la démocratisation des objets connectés ramène à la septième tendance, qui sonne davantage comme une attente des consommateurs. Logiquement, ces derniers seraient prêts à partager leurs informations en faveur de l’amélioration de services par exemple, tout en en restant propriétaires.

En huit, Ericsson touche du doigt une tendance qui pourrait effectivement évoluer en 2015, mais n’est pas prête d’exploser. Il s’agit de l’allongement de la durée de vie des consommateurs, désormais équipés d’assistant mobile, tracker d’activité et autres outils de suivi. Sur ce thème, Google est particulièrement investi dans cette problématique à l’augmentation de l’espérance de vie à coup de recherches médicales, de biotechnologie et de la cybernétique.

Avant cela, Ericsson prévoit que des robots domestiques pourraient bien s’installer dans le quotidien des utilisateurs. 64 % d’entre eux croient en la démocratisation de cette pratique pour 2020. Pour finir, Ericsson voit les enfants comme le moteur de ces tendances et une vision d’avenir. 

Consommation 2015 : un grand pas vers la connectivité

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Monde Numérique 14298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine