Magazine

Le Hobbit La Bataille des Cinq Armees de Peter Jackson avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage et Evangeline Lilly

Publié le 12 décembre 2014 par Thegiao2001

1356.- Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées est le 14ème film de Peter Jackson et le 6ème qu'il réalise sur la Terre du Milieu, commencée avec Le Seigneur des Anneaux La Communauté de l'Anneau (2001). Le hobbit la bataille des cinq armees affiche martin freeman peter jackson
Jackson voulait à l'origine refiler la réalisation à Guillermo del Toro et voulait raconter l'histoire en 2 films, hélas les producteurs toujours plus avides et cupides ont imposé 3 films de 2h30 pour raconter un livre de 300 pages alors que chaque épisode de la trilogie du Seigneur des Anneaux était un condensé d'un tome de près de 1000 pages.
La nouvelle trilogie est exactement comme pour les Star Wars, entièrement en images de synthèses des costumes aux décors mais ils perdent de la magie et de la surprise des premiers épisodes.
J'ai adoré les 3 premiers épisodes et je les ai même à la maison en DVD version longue alors que pour Le Hobbit, même si j'ai eu du plaisir à me replonger dans cet univers quand ils sont passés à la télé, j'ai été moins emballé même si la musique de Howard Shore est toujours prenante – la chanson des nains est toujours dans ma tête – et que l'ambiance heroic fantasy ne fait pas du tout carton-pâte.
Peter Jackson a la patte pour cela heureusement notamment avec une équipe de fidèles comme Andrew Lesnie son directeur de la photo pour Le Seigneur des Anneaux : Communauté de l'Anneau (2001) et Dan Hennah le chef décorateur sur Le Seigneur des Anneaux : le Retour du Roi (2003).
A ce propos, le plus grand décor du film, le village de Lacville se voit peu à l'écran dans ce volet puisqu'il est mis en cendres par Smaug le dragon maléfique.
Une mention particulière pour le nain Richard Armitage qui mesure quand même 1,90 m dans la vraie vie et qui a des élans shakespeariens par moment. J'ai bien aimé aussi l'histoire d'amour improbable entre la jolie elfe sylvestre guerrière Tauriel qui n'existe pas dans le livre et le nain Kili frère de Fili et neveu de Thörin le Roi de la Montagne.
L'action succède à l'action et bien que la mise en scène soit classique voire académique sans doute à cause du procédé de filmage en 3D HFR, les scènes d'actions sont lisibles et agréables à suivre, notamment les visions panoramiques où l'on voit des milliers de soldats elfiques, nains, orques et humains.
J'avais parfois du mal à distinguer les deux derniers types de guerriers car revêtant tous une armure de couleur grise.
Malheureusement on ne revoit pas Elijah Wood dans le rôle de Frodon contrairement au 1er épisode mais les anciens Ian Holm et Christopher Lee sont bien de la partie avec encore pas mal de vigueur pour le premier. Le méchant Mr Smith Hugo Weaving est également de retour pour une apparition dans un rôle musclé d'elfe ainsi que Cate Galadriel Blanchett pour un dernier baroud d'honneur avant de clore la saga.
La bonne surprise comique vient de Ryan Gage dans le rôle du conseiller du maître de Lacville qui ne porte pas de nom dans le roman et que Peter Jackson a appelé Alfrid Lickspittle.
J'ai bien aimé et mon pote Gui Fav également, nous n'avons pas vu passer les 2h25 et cela nous a donné envie de revoir les 2 premiers épisodes de la saga.
Pas le film de l'année mais un pur divertissement sans prise de tête (7/10).

"Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées" de Peter Jackson avec Martin Freeman, Cate Blanchett, Evangeline Lilly, Ian McKellen, Richard Armitage et Orlando Bloom


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thegiao2001 1967 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte