Magazine Finances

Un étudiant peut-il devenir indépendant à titre complémentaire ?

Publié le 12 décembre 2014 par Questions Capitales

De nos jours, bien plus d’étudiants travaillent qu’auparavant. Les études et la vie sont devenues plus coûteuses et les parents ne peuvent pas toujours tout payer. D’autre part, les jeunes d’aujourd’hui dépensent bien plus que ceux d’hier, à cause de véritables besoins ou pour pouvoir se vanter de posséder le dernier gadget. Il existe bien sûr des jobs d’étudiant typiques, qui sont habituellement mal rémunérés, mais qui ne demandent pas beaucoup de compétences ou d’expérience.  En revanche, certains étudiants font un choix totalement différent.

Étudiant et indépendant ?
Certains étudiants en veulent plus. Le job d’étudiant typique ne leur convient pas et ils veulent gagner de l’argent d’une autre manière : ils veulent devenir indépendants.  Et peut-être pas seulement pour l’argent. D’une part – en fonction de l’activité – cela peut être intéressant à cause de la flexibilité. Normalement, c’est l’employeur qui détermine les heures de travail, mais en tant qu’indépendant, vous aurez plus de liberté.  D’autre part, cela peut également constituer une belle référence pour plus tard.  Si vous avez été indépendant pendant vos études, votre CV prouvera que vous êtes capable de prendre des initiatives ! C’est une chose qu’un futur employeur appréciera sûrement… Cela peut également être une expérience enrichissante pour devenir plus tard soi-même indépendant.  La question est bien sûr : un étudiant peut-il simplement devenir indépendant ?

Étudiant et indépendant : c’est possible !
Par “étudiant”, nous entendons évidemment étudiant à une université ou à une haute école. Pour exercer une activité d’indépendant, il faut en effet avoir atteint l’âge de 18 ans.  Mais comme vous n’avez dans ce cas pas d’autre activité professionnelle, vous devenez automatiquement indépendant… à titre principal.  Et vous direz : “Cela n’est pas intéressant!” En effet, mais…

Mais de préférence à titre complémentaire…
Grâce à votre statut d’étudiant, vous pouvez vous faire “assimiler avec quelqu’un à titre complémentaire“. Il est ainsi également possible – moyennant certaines conditions – d’obtenir une exemption du paiement des cotisations sociales.

Mais qu’entend-on exactement par “assimilation au statut complémentaire” ?  L’étudiant tombe ainsi dans le régime des droits sociaux dérivés, également définis sous l’appellation “article 37″. Il s’agit là d’une catégorie d’indépendants à titre principal assimilés aux indépendants à titre complémentaire et qui bénéficient, à cause de revenus trop faibles, d’une dispense ou d’une diminution des cotisations. Ce système s’accompagne cependant de toute une série de conditions.

Nous allons étudier ces conditions de plus près. Et en tant qu’étudiant et indépendant à titre complémentaire, vous devez également tenir compte d’un certain nombre d’autres facteurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine