Magazine Science & vie

LE POUVOIR DE L IMAGINAIRE (363) : Découvrons l 'homme ! (suite 2)

Publié le 13 décembre 2014 par 000111aaa

Continuons à regarder par quelles  techniques la »symbolique »  va nous conduire très lentement   sur le chemin des mathématiques  d’aujourd’hui

-----------------------------------------------------------------------

-« Tu as a été bien avaricieux  mon  PAPY  dans tes  définitions  de l’ « abstrait » et de l’usage des « symboles » …J’espère que la suite de tes explications  sera moins parcimonieuse  et que tu vas m’aider à y voir clair !

-«  Si tu pouvais avoir une vue d’ensemble sur tout ce que les media, la littérature, la polysémie ( les sens des mots) ou  même  seulement  les contenus sémantiques   du terme  «  abstrait » d’ aujourd’hui   , tu serais épouvanté PIERRE   ! Sache que c’est un mot tellement à la mode , un » fourre-tout » si commun  que   GOOGLE   te donnerait   environ 9 440 000 résultats ( en 0,27 secondes); quant à « symbole » tu trouverais environ 67 900 000 résultats ( en 0,23 secondes). Voilà les raisons pour lesquelles  je vais commencer uniquement par te parler ( et très vite  et   historiquement )   du  mot symbole " nombre"….Puisque je  prétends  me restreindre  à  l’exploration  succincte progressive  des méthodes mathématiques  actuelles …….

-« Oh je te vois venir ,PAPY ,….Ça va être  encore  de l’histoire ancienne !Tu as consacré des articles ici à  la naissance   des concepts   du nombre   , puis  du calcul , et puis  de la mesure  depuis la   plus haute Antiquité !

-« Bon , abrégeons si tu veux  ….En effet  le « nombre » est venu  très probablement  bien avant le Néolithique   quand  il s’est   agi  d’évaluer  des quantités discrètes   . Avant l'existence des systèmes de numération , les  hommes ont utilisé  leurs doigts comme symboles  de l’unité  puis des  petits nombres .  Nos mains , c 'est  probablement le plus ancien des instruments de calcul.  Ensuite ,regarde ma photo d’un chasseur comptant ses  17 sangliers tués  avec des entailles !  Le symbole devient un  DESSIN complexe !!

Capture.PNG sanglier 17.PNG

Mais MANUELA   PIAZZA  nous a raconté dans le dernier CLEFS CEA  que par les neurosciences  on arrive à démontrer que  d’autres espèces animales  possèdent une capacité innée  à distinguer les quantités   et même à effectuer des calculs approximatifs  .D’après STANISLAS DEHAENE   notre cerveau  disposerait  d’ un «  accumulateur intégré » qui permettrait d’évaluer les quantités…. et le plus drôle  serait sa partition en deux sites  , dans le frontal on « compterait » directement de 1 à 4 ; dans un coin du pariétal  , on s’attacherait  à estimer et ne pas compter directement !!!  Mais tout   cela ne concerne  que des quantités   différenciées et discrètes  …… Le saut mental  suivant  est probablement venu  du calcul puis de la mesure  de quantités  plus  malaisément différentiables   ( par exemple la mesure de volumes et de surfaces ) et ce fut alors  l’invention des fractions ……

-« Je comprends très bien  PAPY   qu’ il s’agit là d’une phase de l’invention du calcul populaire  et « utilitaire »   destiné à du concret quotidien ….A partir de quand peut on estimer  que l’homme   a pensé à des mathématiques  vraiment abstraites ? Dans l’Antiquité  Grecque ?

-« Chaque civilisation PIERRE a produit ses propres «  spécialités » de concepts et de symboles   et il est parfois très difficile d’en retrouver les traces  précises….Ces questions ont conduit à un domaine de recherche que l'on appelle l'ethnomathématique, qui se situe à la frontière de l'anthropologie, de l'ethnologie et des mathématiques et qui vise  à comprendre l'essor progressif des mathématiques dans les premières civilisations à partir des objets, instruments, peintures, et autres documents retrouvés …. Le curieux de l’histoire est que  comme tu le pressens la grande nouveauté des mathématiques grecques est qu'elles quittent le domaine de l'utilitaire pour rentrer dans celui de l'abstraction mais  qu’elles   ne  nous sont pas parvenues grâce à des traces archéologiques mais  grâce aux copies, traductions et commentaires de leurs successeurs !!!!!

-« Ah si la bibliothèque d’ALEXANDRIE  n’avait pas été brulée  PAPY !On y aurait retrouvé peut-être le petit théorème de  FERMAT !

 A suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine