Magazine Info Locale

Charente : ils innovent et isolent leur maison à la paille

Publié le 13 décembre 2014 par Blanchemanche

L’entreprise diracoise Bati Paille est en train d’achever la construction de sa première maison en paille charentaise. La seconde réalisation de l’équipe.

Charente : ils innovent et isolent leur maison à la pailleLaurent Magne, à droite, et son équipe travaillent sur la maison de Viviane Sironneau depuis le début de l’année.© PHOTO PHOTO TIFFANY ARNOULD
Publié le 08/12/2014 par http://www.sudouest.fr/2014/12/08/isolee-a-la-paille-une-premiere-en-charente-1760884-897.phpViviane Sironneau ne se lasse pas de l'admirer. Sa maison en bois isolée à la paille n'en finit plus de sortir de terre depuis le 10 novembre. Un chantier inédit en Charente, mené par l'entreprise Bati Paille de Dirac, qui a déjà construit une maison semblable en Dordogne. L'habitation est arrivée dans la commune de Rivières, aux Houillères, transportée par des semi-remorques et montée à la grue.Viviane, retraitée de 63 ans, savait ce qu'elle voulait.
Ce genre de construction, ça va avec mes idées. Et puis, j'ai été séduite par le confort thermique, hiver comme été.

Un puzzle de 70 éléments

C'est un peu par hasard qu'elle entend parler de l'entreprise diracoise. « Avant, la paille, je pensais que c'était surtout en autoconstruction et à mon âge, il n'en était pas question. » Mais Laurent Magne, à la tête de Bati Paille, lui explique vite, fin 2013, qu'il peut faire sa maison de A à Z. Elle ramène son idée et, lui, la rend techniquement constructible.« Ça m'a plus, raconte-t-elle, les murs sont épais, ça lui donne un côté rassurant. Je crois que je vais m'y sentir bien. » Ensuite, à l'atelier de Dirac, plus de cinq mois sont nécessaires pour fabriquer les pièces de toute la maison : 70 éléments qui ont été acheminés sur place la semaine dernière. En quelques jours, voilà la maison montée. Les fondations, elles, avaient été coulées par un maçon avant l'été. « C'était très impressionnant de voir tous les tas de bois, il avait beaucoup de petits bouts. Je me suis demandée comment ils allaient faire pour ne pas en oublier un », plaisante la propriétaire.Trônant au milieu de son terrain de 2 500 mètres carrés, la maison en bois attend maintenant les seuils de portes en pierres reconstituées et les menuiseries bois et aluminium.Elle sera hors d'eau à la fin de la première semaine de décembre. « Après, il nous restera environ quinze jours de bardage », précise Laurent Magne. Viviane, elle, envisage une installation en février.

14 tonnes de paille

Côté budget, celle qui est pour le moment encore Jarnacaise assure ne pas avoir comparé le tarif de sa maison avec une plus classique.
L'idée, c'était les économies sur la vie à l'intérieur. Je ne peux pas jouer sur ma retraite, donc j'essaye de le faire sur mes dépenses.
En tout, dans sa maison isolée au mieux et qui respire, il y a 14 tonnes de bottes de paille très serrées dans les murs et le plafond. « C'est la rolls de la maison en bois, le must du must, et, en plus, on est déjà sur la réglementation thermique de 2020 », ne manque pas d'ajouter Laurent Magne, qui reçoit d'ailleurs depuis quelques jours la visite d'architectes curieux de voir sa maison de paille.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte