Magazine Beauté

Être radine pour mieux me créer des souvenirs.

Publié le 14 décembre 2014 par Eclectikgirl

Radine, radine … c’est un bien grand mot !
Mais disons que mon plaisir à moi, c’est d’économiser un max, ne rien m’acheter, ou alors, éventuellement, d’occas’.

radine

C’est avoir la fierté de me dire que je suis anti-matérialiste,
c’est faire le tri et revendre le superflu dans une braderie,
c’est calculer l’épargne ainsi cumulé, et me réjouir en me disant qu’une partie va me servir à consommer : des loisirs, des sorties, des voyages (Rome cette année, l’an prochain, qui sait ? Islande, Japon, Barcelone ou Dublin ? On a pas encore décidé !), et surtout, surtout, des SOUVENIRS.

J’ai écris un article pour

Être radine pour mieux me créer des souvenirs.
, où j’explique comment je parviens ainsi à économiser 3000€ par an :

Être radine pour mieux me créer des souvenirs.

clic sur le p’tit cochon pour lire l’article ^^

J’ai essayé de proposer un tas de bon plan, en passant au crible tous les postes de dépense : transport, cosmétique, alimentation, coiffeur, habillement …

Lorsque je discute avec des connaissances ou des collègues, je me sens parfois vraiment vraiment en décalage, parce que j’avoue que pour moi, une fringue ou une palette de maquillage à 10€ … ça me fait encore trop cher !

Pas que financièrement je ne pourrais pas, je n’en suis pas à ce point là.
Mais ça doit faire 2 ans que je n’ai rien acheté de neuf en fringues et accessoires « de mode » (hormis les sous-vêtements, chaussettes et chaussures, évidemment).
Tout le reste, c’est de l’occasion, acheté en vide grenier ou éventuellement en magasin de déstockage.

Alors attention, je ne critique rien, je ne dis pas que c’est mal d’acheter neuf et je ne veux faire culpabiliser personne, ce n’est pas mon intention.

C’est juste que moi, j’ai tellement pris l’habitude d’acheter des habits parfois quasi neuf, très peu abimé, a 0.50centimes jusqu’à 2€ max, que des fringues à 10€ … j’peux plus !

Par contre, et là certaines me trouveraient peu raisonnable, je peux dépenser 100€ pour un super resto pour deux, ou 400€ pour un week-end à la mer … alors que ce n’est qu’éphémère (mais les souvenirs restent, heureusement !)

Car finalement, le bonheur, ce n’est pas un parfum à 50€, ou un Thermo-mix à 800€,
mais une accumulation de petites choses simples, d’émotions et d’aventures dont on peut se souvenir à tout moment …

Anya

rond fb
rond inspilia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eclectikgirl 1270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog