Magazine Sport

L’OM et le PSG tombent, Lyon en profite

Publié le 15 décembre 2014 par Ptimek

Le PSG qui s’incline sur le terrain de Guingamp, l’OM qui mord la poussière lors de son déplacement à Monaco…pas de doute, la fin de la 18e journée de Ligue 1 nous a réservé bien des surprises. Du coup, c’est Lyon qui réalise une excellente affaire comptable et se relance dans la course au titre. Suspense garanti.

Pour l’OM avant tout, c’est le moment des regrets. Quelques heures après la défaite surprise du PSG à Guingamp (1-0), les Marseillais savaient qu’ils avaient l’occasion de s’envoler en tête du championnat en cas de succès positif à Monaco. En vain. Incapables de convertir leurs occasions franches en première période et dans l’impossibilité de contourner le solide bloc défensif de l’ASM après la pause, les hommes de Marcelo Bielsa ont vu rouge. Et pas uniquement sur le maillot de leurs adversaires. Pire, à défaut de conserver le point du match nul, les Olympiens se sont inclinés sur l’un des actions tranchantes des joueurs du Rocher. Pour sa 12e apparition en Ligue 1, c’est le jeune Bernardo Silva, tout juste 20 ans, qui a offert trois points précieux à ses coéquipiers.

Une satisfaction monégasque qui tranche avec la déception phocéenne, c’est le moins que l’on puisse dire. Car avec ce revers en championnat, Marseille laisse échapper une formidable occasion de prendre le large. Pour Monaco, c’est une belle semaine qui s’achève après la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions et…la naissance des jumeaux princiers.

Guingamp, une semaine héroïque !

Si l’OM peut nourrir des regrets ce soir, que dire du PSG, également défait à Guingamp (1-0) ? Les hommes de Laurent Blanc n’ont pas su relever la tête après leur revers subi à Barcelone et ont encore mordu la poussière, cette fois en Bretagne. Une nouvelle contre-performance qui en dit long sur l’état d’esprit actuel de ses troupes mais qui, surtout, fragilise sa situation à la tête du club. Héroïques cette semaine en Ligue Europa, et très vaillants contre Paris, les hommes de Gourvennec ont réalisé un très bel exploit. C’est Jérémy Pied, de la tête, qui a fait chavirer le Stade de la Route de Lorient et plongé le club de la capitale dans le doute. Pas la peine en revanche de céder à la panique, Paris est toujours second. Mais c’est Lyon, dans son sillon, qui s’en frotte les mains…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine