Magazine Politique

Ma Tribune dans Obs.com : Politique Undercover : Ni excès d’honneur, ni excès d’indignité

Publié le 15 décembre 2014 par Jeanlucromero

Ce soir sera diffusée l’émission de D8 sous le nom de « Politique Undercover » dans laquelle plusieurs hommes et femmes politiques, grimés – dont moi-même – se  mettent dans la peau d’un autre.
Quelle surprise de lire les leçons de morale et d’éthique de certains titres de la presse spécialisés dans les ragots… Quel étonnement de lire les commentaires de journalistes qui n’ont vu de l’émission que quelques photos et qui pourtant en tirent une analyse presque psychologique, non seulement des participants – dont je fais partie – mais aussi de l’ensemble de la classe politique…
Certains journalistes, à la dent la plus dure, prétendent que cette émission serait la preuve que les hommes politiques ont atteint un tel niveau de médiocrité qu’ils se roulent avec bonheur dans la fange audiovisuelle. D’autres, plus cléments, pensent que les élus sont si déconnectés de la réalité quotidienne qu’ils ont besoin de stratagèmes pour se confronter à la vraie vie. D’autres enfin, presque compréhensifs, soulignent qu’il s’agit-là d’un moyen de comprendre comment vivent les Français d’en bas.
Mais que croient tous ces gens, drapés dans leur pseudo supériorité intellectuelle ?
Cette émission est un documentaire. Elle consiste, comme toutes les caméras cachées du monde entier, à mettre en scène, dans une fiction, une personne plutôt connue et des personnes rencontrées au hasard et à entamer un dialogue qui n’existerait pas aussi librement sans l’artifice du masque. Au fond, nous rejoignons là la tradition vénitienne qui permet, le temps du Carnaval de la Sérénissime, de se comporter différemment. Rien de neuf sous le soleil, donc. N’en déplaise aux donneurs de leçons.
Et puis que croient-ils, ces commentateurs ? Conseiller régional, travaillant en banlieue parisienne, bénévole associatif, malade, je vis comme tout le monde. Non, il n’y a pas une armada de domestiques à mon service. Non, nul chauffeur en livrée qui me conduirait d’un point à l’autre, de bureaux en salles de spectacles. Non, nulle femme de chambre qui préparerait mon bain le matin au réveil et le soir au coucher. Non, nulle gouvernante qui approvisionnerait mon réfrigérateur. Non, nulle cuisinière qui préparerait des repas somptueux. Non, nul médecin particulier qui veillerait sur l’évolution de ma maladie.
La réalité est bien plus prosaïque. Je fais mes courses au supermarché, comme tout le monde. Je prends les transports en commun dans Paris et le RER pour me rendre à mon bureau, comme tout le monde. Je prépare mes petits déjeuners et mes repas, comme tout le monde. Je fais couler mon bain, comme tout le monde. Je patiente dans les salles d’attente des hôpitaux, comme beaucoup de Français. Je vis dans un appartement de secteur privé. Je loue car en tant que séropositif depuis 27 ans, je n’ai jamais pu acheter un appartement...
Je n’ai donc nul besoin de me travestir pour rencontrer les vrais gens – dont je fais partie. Je les vois dans le métro, dans le RER, à la boulangerie, au supermarché. A l’hôpital, aussi. Je les vois lorsque je participe bénévolement à des actions caritatives et militantes.
Cette émission m’a seulement permis de fréquenter, par exemple, des gens d’extrême droite avec lesquels, je le confesse bien volontiers – mais est-ce un tort ? – j’ai peu de points communs même si je ne méprise pas les souffrances personnelles qui, parfois mais pas toujours, les ont conduits vers des solutions extrémistes et de rejet des différences, lorsque la solidarité et l’ouverture à leurs prochains les aideraient plus surement.
Je n’ai pas honte d’avoir participé à cette émission dont je n’ai pas encore vue le montage et le résultat final. Je n’en tire pas de gloire non plus. Ce fut un amusement et une expérience. Je ne regrette pas d’avoir fait les rencontres que j’ai faites. Je regrette juste la violence des éternels donneurs de leçons, des commentateurs qui parlent plus qu’ils n’agissent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanlucromero 5907 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine