Magazine Info Locale

Patrick Buisson, promoteur du rapprochement idélologique entre l'UMP et le FN, doit se frotter les mains…

Publié le 15 décembre 2014 par Gezale

Les dirigeants de l’UMP ne se sont pas gênés pour fustiger François Hollande, pas assez vigilant sur la moralité voire l’honnêteté de certains de ses ministres ou secrétaires d’état contraints à la démission. Sur le plan formel ils avaient raison même si plusieurs élus de ce parti de droite traînent des casseroles nombreuses à l’image du nouveau président Sarkozy. La mésaventure survenue à Nathalie Kosciusko-Morizet démontre que nul n’est à l’abri d’une forme de laxisme ou de naïveté selon qu’on est bienveillant ou qu’on l’est moins. En nommant Fatima Allaoui, secrétaire nationale de l’UMP chargée de la formation professionnelle, Nicolas Sarkozy, sur proposition de sa vice-présidente NKM, a promu une adhérente du SIEL, un micro-parti d’extrême droite lié au Front national. Sur France Info, ce matin, NKM a fait l’étonnée et n’a pas manqué de faire part de sa surprise ajoutant que si Mme Allaoui avait frayé avec le SIEL, elle en tirerait toutes les conséquences. Ça, c’est de la cuisine interne. Je souhaite seulement insister sur deux aspects de ce dossier relativement mineur, j’en conviens. Primo, il est maintenant acquis que les responsables politiques de haut niveau ne prennent pas suffisamment de précautions avant de désigner des responsables engageant une collectivité quelle qu’elle soit : parti, gouvernement, etc. A gauche et à droite, la preuve est faite que n’importe qui, n’importe quand, peut tirer profit d’une amitié, d’une relation privilégiée, pour arriver au faîte du pouvoir. Secundo, la proximité des théories et idées de Sarkozy permet des rapprochements idéologiques avec l’extrême-droite qu’on aurait pu croire impossibles il y a dix ou vingt ans. A force de siphonner les idées du FN, l’UMP est devenue poreuse à toutes ces théories plus ou moins fantasmées sur « le grand remplacement », l’immigration et l'insécurité…en un mot, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ne sont plus dans une différence de natures mais de degrés. Finalement le grand vainqueur du futur duel potentiellement en gestation entre les deux personnalités de droite et d'extrême droite est Patrick Buisson, ancien membre de l’extrême droite, devenu conseiller de Sarkozy avant l’embardée des fameux enregistrements…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine