Magazine Politique

Dominique Bucchini (PCF Corse) cloue les socialistes au pilori

Publié le 16 décembre 2014 par Blanchemanche
#réformeterritoriale

Le Président communiste de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, a accusé hier le gouvernement « d’accélérer la mise en place de l’État néo-libéral », une logique se retrouvant selon lui dans le projet de réforme institutionnelle pour la Corse


Dominique Bucchini (PCF Corse) cloue les socialistes au pilori
« Je suis hostile à la réforme de l’organisation territoriale menée par le gouvernement », a déclaré Dominique Bucchini, lors d’une session extraordinaire de l’assemblée sur la réforme visant à fusionner la collectivité territoriale et les Conseils généraux de Corse-du-Sud et de Haute-Corse. Il a regretté que « cette logique animant le processus national » se retrouve dans la réflexion menée en Corse en accusant les socialistes, « qui pourfendaient (ndlr : dans l’opposition, en 2010) le plan gouvernemental visant à substituer la compétitivité des territoires à leur égalité », de vouloir « accélérer la mise en place de l’État néo-libéral. » Déplorant qu’elle soit conduite « de façon autoritaire et chaotique », il a souligné que la politique socialiste allait « dans le même sens que la loi Sarkozy ».
Refondation sociale du Medef
« En empêchant les départements et les régions de mener librement leurs politiques et en asséchant leurs ressources, on sape les fondements de la décentralisation », a regretté Dominique Bucchini. « Ainsi, logique économique, réforme institutionnelle et organisation territoriale, concourent à un même projet de société et la réforme territoriale est le pendant de la refondation sociale du Medef, dessinant une nouvelle architecture intercommunalités-régions-Europe construisant un État défendant les intérêts de l’oligarchie financière », a dit Dominique Bucchini.
Aussi, a-t-il considéré que la réforme « impacte la Corse » et « risque de la marginaliser ». Et a plaidé pour « son inscription au titre d’un article spécifique dans la constitution, afin que soit prise en compte son unicité dans l’organisation territoriale française tout en l’arrimant solidement à la République. »
La Marseillaise, le 13 décembre 2014

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines