Magazine Culture

PRIMARK : L’émeute de la rue Neuve pour une robe à 12 euros !

Publié le 16 décembre 2014 par Misteremma @misteremma

Jeudi 11 décembre 2014, la rue Neuve à Bruxelles est noire de monde. L’approche des fêtes de fin d’année et les Plaisirs d’Hiver non loin de là peuvent aisément expliquer cette affluence. Mais non ! Il ne s’agit que de l’ouverture d’une nouvelle boutique : la première à Bruxelles de Primark.

Primark est un entreprise irlandaise spécialisée dans la distribution de vêtements appartenant à Associated British Foods, Basée à Dublin, l’entreprise est dirigée actuellement par Arthur Ryan et a été fondée en 1969. Ce n’est pas le goût vestimentaire irlandais qui a fait le succès de la marque mais son positionnement sur des prix low-cost.

Publication by Axel Deroeck.

Je ne voudrais pas être H&M et les autres commerçants qui se trouvent sur le passage de Primark…

6 jours plus tard, la situation est identique. Les barrières sont toujours présentes et le peuple attend sagement l’ouverture de la boutique. Regardez bien le cliché ci-dessous où vous pouvez découvrir les premiers clients en train d’attendre alors que les sdf’s n’ont pas encore quitté leur emplacement de fortune pour la nuit.

Primark-2

Surréaliste !
Une photo qui aurait pu être prise par l’artiste Vincent Peal. Et, tout ça, pour une robe à 12 euros que des centaines de femmes porteront ce 24 et 31 décembre !

Primark-1

Pour rappel, Primark est l’entreprise qui a fait l’objet de trois appels à l’aide découverts sur des étiquettes de leurs vêtements. Pour s’expliquer la marque indique dans la partie « éthique » de son site Internet qu’elle a versé plus de 12 millions de dollars en aide et compensation en faveur des victimes du Rana Plaza dont l’effondrement en avril 2013 a malheureusement coûté la vie à plus d’un millier d’ouvriers. Ce bâtiment abritait plusieurs usines, dont une fabriquant des vêtements pour Primark.

primark

La marque indique également qu’elle partage les inquiétudes exprimées par les ONG quant aux conditions de travail et d’emploi qui prévalent dans l’industrie des filatures de coton du Sud de l’Inde.

Bien que nous ne nous approvisionnions pas directement auprès de filatures de coton, Primark collabore depuis un certain temps avec ce secteur et d’autres ONG afin d’améliorer les conditions observées dans ces établissements.

Nous ne possédons pas les usines qui fabriquent nos vêtements, et plus de 98 % d’entre elles travaillent également pour d’autres marques. Afin de nous assurer que ces usines respectent nos standards, nous les contrôlons rigoureusement.
Nous veillons à ce qu’elles soient sûres et propres, et à ce que les ouvriers y soient bien traités et reçoivent un salaire équitable.

ȇ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42446 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog