Magazine

Mon légiOnnaire

Publié le 12 février 2013 par Calk
« Viens me dire que cette alliance est un symbole qui te coûte de te détacher. Qu’elle est un malentendu. Que ton cœur est libre, que ta vie est à partager. Viens me le dire…. Ton alliance… retient mon désir en plein envol. Il est suspendu là, attendant un signe de toi, dans la crainte – que faire de toi, déjà le cœur et la vie prises ?-, le désirant tout à la fois – je nous rêve déjà.  Je sens le sensible et l’éphémère de tout cela.  Je ne sais pas quoi t’écrire, je n’ai rien à t’écrire. Aucun contenu.  J’aimerai que notre conversation ne s’arrête jamais.   Je nous revois. Ta voix enveloppante, ton rire tonitruant, ton regard, le mien qui ne le soutient pas… Je sens encore nos épaules se coller – sentais tu la chaleur de mon corps ? Je sens ton odeur, un peu acre  – as tu respiré la mienne ?  De quoi parlions-nous ? De rien, de tout, de n’importe quoi. Nous agitions nos bouches à embrasser pour laisser s’échapper le trop d’air de la rencontre, pour avoir une bonne raison de ne pas se quitter trop vite.  Je nous revois trouver prétexte pour s’échapper ensemble de la foule.  Ton hésitation à partir, ton torse frôlant pudiquement le mien – le temps s’est arrêté, mon souffle s’est coupé, mon ventre a palpité, en creux de toi.  Ta course pour attraper ton train. Mon sourire au parfum d’une Chimay Bleue, sous la nuit. J’aimerai un signe de toi, que le désir te dépasse. Que dans la sensibilité nous vivions ce qui nous attend.   Viens me dire que cette alliance est un malentendu. Qu’elle est un symbole qui te coûte de te détacher. Que ton cœur est libre, que ta vie est à partager. Viens me le dire….   « 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Calk 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte