Magazine Côté Femmes

Sweet lolitas

Par Aelezig

Je les adore, mes petites Japonaises. Quelle créativité, quelle imagination et quel toupet ! Sachez-le cependant, ces costumes incroyables qu'elles arborent fièrement dans les rues, ne se portent que le week-end, pour s'amuser. C'est une façon de compenser l'uniforme strict auquel sont soumis tous les Japonais à l'école et au collège, en ressemblant à une héroïne de manga ! Je vous présenterai tous les "genres" en vigueur. Commençons par le plus connu : la Sweet Lolita.

Comme son nom l'indique, on se réfère à la petite fille, mais pas n'importe laquelle : elle sort tout droit du XIXe siècle, robe à corselet, avec volants, dentelles, petit chapeau ou gros noeud, ombrelles, le tout dans des couleurs pastel, parfois mais rarement acidulées ; avec un peu de fun et d'éléments décalés (sac moderne, motifs sur la robe...), et de longues chaussettes blanches. Les plus fortunées s'achètent une perruque rose ou bleue. Mais attention, on ne confond pas la Sweet Lolita avec la Himei Kei, qui elle ressemble en tous points à une poupée victorienne, avec boucles blondes obligatoires, et ne porte aucun autre signe fantaisiste ; un look hyper soigné et coûteux. Je ferai un petit article sur elles, promis.

La Sweet Lolita, donc, est une petite fille romantique, mais pas une poupée. Florilège :

z21

z22

z23

z24

z25

z26

z27

z28

z29

z30


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte