Magazine Humour

Nos amis les hommes, 30/12/2014.

Publié le 30 décembre 2014 par Toiletteintime @toiletteintime

Le froid nous a pris par surprise, comme ça, en plein mois de décembre, sans prévenir, comme un poivrot en camionnette sur un marché de Noel, sans crier aéroport comme un pilote d’Easyjet au matin des départs au soleil. L’usager qui en a marre des bûches, se relève les genoux en sang sur le trottoir dominical où il fait pisser son vilain teckel en maudissant les météorologues et les techniciens de surface sénégalais incompétents car peu compatibles avec les températures indécentes de cet hiver inopiné. Quant aux naufragés de la route des stations savoyardes, présageons qu’il doit être toujours plus confortable de passer une journée de sa vie sur les sièges en cuir d’un Range Rover climatisé plutôt que dans les cartons sous un pont parisien ou au bord des routes des déserts syriens. La raclette du lendemain dans un boui-boui étoilé de Courchevel n’en sera que plus appréciable !   Et si par malheur le rhume pointe son nez, les médecins en grève seront faciles à trouver au pied des pistes, leur coup d’éclat correspondant aux vacances scolaires ! Pour la gastro par contre, espérons que les cabinets soient ouverts.

Pendant que certains refont la descente hommage à Schumacher, la Malaisie n’en finit plus de jeter des avions alors que l’Italie préfère couler des ferry bondés, chacun son kiffe ! Mais l’ignominie frappa surtout au cœur de nos foyers électrifiés en ce 25 au soir, le Père Noel ayant à peine déposé le petit Jésus dans la crèche d’une maman Noel enfin consentante : des millions de têtes blondes ne pouvaient plus se connecter en ligne avec leurs Playstation 4 flambant neuves ! Trois jours de frustration, de communication forcée avec sa propre famille, à ne plus pouvoir insulter ses amis et quelques inconnus en tirant à bout portant dans la gueule de ces enculés de métèques qui viennent égorger nos fils et nos compagnes jusque dans nos consoles ! Un enfer en ces périodes de fêtes où certains bambins occidentaux préfèreraient perdre un membre de leur famille, ou leur sœur, plutôt qu’une connexion internet ! Alors que sous d’autres latitudes, des millions d’autres ne savent toujours pas ce qu’est une Playstation , hormis ceux qui la fabriquent, préférant s’amuser avec des cailloux ou des armes, ces jouets ne requérant aucune prise de courant, et n’ayant de toute façon déjà plus de famille à maudire.

Chacun se ruait alors en magasin échanger son mauvais goût réciproque, histoire de s’offrir le bon Cd de Shy’m ou de récupérer un peu d’argent pour s’acheter plus de strass et de bas résille afin d’illuminer le réveillon de toute sa classe pompière et provinciale et d’embraser autre chose que les cierges dégoulinant sur les nappes en papier. En ces temps où la morale tolère les gaveurs d’oie, les fourreurs de pintades et les éventreurs d’esturgeons, le bobo végétarien se badigeonne les papilles de pousses de soja et de jus d’acérola, la militante bio féministe de quelques moules charnues alors que le monde civilisé s’englue dans son cholestérol en s’embrassant béatement. Chacun se retrouvant alors pour digérer devant le grand bêtisier incontournable, programme obsolète et images vues mille fois d’une télévision autocentrée et devenue elle-même un tel bêtiser permanent que l’on n’ose plus rire de ses occupants. Entre les mongoliens de la téléréalité qui ne savent même plus écrire leur prénom (américains en plus), les animateurs ultra brite et les programmes pour demeurés et pensionnaires de maison de retraite, l’on comprend alors pourquoi certains préfèrent passer du temps à dégommer des talibans dans des jeux vidéos toujours moins violents que ces émissions là ! Nabilla, la fille en toc qui a fini en taule, sort comme une fleur au moment où le monde a le plus besoin de leaders et de symboles auxquels se raccrocher. En s’agrippant bien à son string ! Dans un paysage médiatique où les héros de l ‘année se nomment Tal, Kendji Girac, Taylor Swift, Kev Adams ou Christian Clavier, où les nouvelles stars sont des ados interchangeables qui cherchent les like et leur sexualité en vendant du vide sur You Tube à des millions de plus jeunes trépanés qui trouvent ça trop mortel, où d’aucuns espèrent sincèrement que la situation sera meilleure en 2015 et où certains fans homophobes de rap croient vraiment qu’Eminem est gay après avoir vu un seul extrait du tant décrié The Interview , on est en droit de se demander ce que l’on pourra bien souhaiter ce 31 au soir à une génération qui se satisfait autant de sa propre médiocrité et de chocolats industriels. Alors à défaut de la culture, l’amour pourra peut-être encore changer le monde. J’ai déjà 16 like sur Meetic.


Classé dans:Nos amis les hommes

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toiletteintime 2127 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines