Magazine Coaching sportif

Noël: l’heure du premier bilan

Publié le 31 décembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

Les fêtes de fin d’année riment souvent, pour moi, avec bonnes excuses pour ne pas s’entraîner et occasion de profiter de ce que la vie fait de mieux après le sexe: la nourriture. Viennent ensuite, pêle mêle, la religion, le sport, le travail (euh, en fait non…), la famille (quoique…), les voyages, les loisirs, les livres, les jeux vidéos.

Bref, durant cette période à hauts risques pour ma surcharge pondérale chronique, j’ai essayé de faire attention. Un peu. Pas beaucoup. Mais je pense finalement avoir trouvé la bonne recette pour, enfin, passer un bon Noël. Moi qui déteste tant cette période plus synonyme d’emmerdes que de joie, d’égoïsme que de partage, de cris que de rires. Après tout, on ne choisit pas sa famille. On la subit.

Et puis, c’est notre premier Noël avec les jumeaux, même s’ils ne sont pas là physiquement. Mais ils sont là, avec nous, par la pensée, la prière, par un lien indescriptible et unique qui nous relie à eux et eux à nous. Ce sont nos enfants, nos anges au paradis.

Le réveillon s’est déroulé qu’avec ma chère et tendre. Après la messe de minuit 20h au Val de Grâce (tout se perd dans ce monde! la messe de minuit est à 20h pour des raisons mercantiles, la gauche met en place une politique libérale… tout fout le camp!!), nous avons passé une petite soirée romantique. Une soirée romantique comme nous n’en avions pas eu depuis longtemps. Une soirée romantique que nous n’aurons plus avant longtemps. A 2+ 2 + le chat. Nous serons bientôt 3 + 2 + le chat.

Le chat a d’ailleurs eu son rab’ de croquettes et un brossage en bonne et due forme, comme il aime. Pour me remercier, il m’a labouré les pieds et les mollets qui dépassaient du repose-pied pendant le film. Son instinct de chat castré sûrement. Puis il s’en est retourné dormir pour finir ses 18h de sommeil quotidiennes. Les chats, ce sont vraiment des branleurs!

IMG_1341

La journée de Noël était simple avec mes grands-parents et mon père. Un petit comité pour un repas convivial destiné à ne pas trop nous fatiguer en prévision de l’ouragan prévu pour fin janvier. D’ailleurs, ma femme a décrété que le 24 janvier serait une bonne date pour l’accouchement. Date est donc prise (ne jamais contrarier une femme, surtout quand elle est enceinte), ce sera le 24/01. En attendant, nous avons profité, après un bon apéro fait de petits fours (merci Picard), de blinis avec tarama et de cacahuètes grillés, d’un chapon aux épices mariné 24h, de la purée aux truffes (merci Picard), d’un bon plateau de fromages et d’un sorbet (merci Picard). Pas de bûche, ce n’est pas bon et c’est gras donc c’est mal. Mais du vin et du champagne pour accompagner ce repas frugal. C’est excellent pour la santé, donc ce n’est pas mal. Et j’en ai bien profité! Au final, ventre bien rempli. La photo parle d’elle-même.

noel-ventre

Manu a estimé que c’était des triplés. Il sait parler aux femmes ET aux hommes. Toujours le mot pour plaire, toujours le mot qui fait plaisir. Il aime l’amour vache, il est comme ça. Et c’est comme qu’on l’aime. A noter que pour arriver à ce niveau de performance, j’applique la devise de Richard Whately : « n’engage pas de débat lors d’un dîner, car celui qui n’a pas faim aura le dernier mot ». Et vu que j’aime manger autant qu’avoir le dernier mot, autant attendre le café.

Pendant ce temps, le chat prenait son bain de soleil sur le balcon, avec quelques papouilles en prime. C’est Noël pour tout le monde après tout.

Noël-chat 2
Noël-chat

Au milieu des réjouissances, il a encore fallu préparer l’arrivée du zébulon: lavage et repassage des vêtements. Plus les vêtements sont petits plus le repassage est pénible! La seconde table à langer est prête (vive Ikéa), j’ai trouvé à Sceaux une baignoire bébé (pourquoi Sceaux? parce que ma femme avait trouvé LA baignoire sur le bon coin, celle avec des trucs et des machins que je comprends rien parce que j’écoute rien de toute façon… je devais donc aller à Sceaux,, le 24 décembre…). Ne manque que le matelas à récupérer à Nation (après Ikéa que je déteste à force de monter leurs p/*@° de meubles, je hais le bon coin qui m’envoie aux 4 coins de Paris pour récupérer tout ce qu’il faut et tout ce qu’il ne faut pas).

J’ai même eu le temps de tester sur échantillon la future couleur d’un mur de la chambre: rose.

IMG_1378

Non, pardon, couleur « pétales de rose ». Je ne savais pas que c’était une couleur… Pour moi, ça reste rose. Mais depuis quand taupe, orge, ivoire, pistache, tulipe, lin, toscane (et j’en passe des vertes et des pas mures) sont des couleurs?? Tant qu’à faire, à quand les couleurs « pets foireux » pour du marron ou « morve » pour du jaune ou du vert (selon la saison)?? Bref, la notion de couleur en tant que telle est devenue un mystère pour moi. Où sont passées les 3 couleurs primaires?!? Je dois être réac’, allergique au changement (normal pour un mec de droite) ou alors mes yeux déconnent. Ou les deux.

Bref, vous l’aurez compris, zébulon est une fille. Du moins je l’espère, car si c’est un petit gars, il aura une chambre rose, à mi-chemin entre la fraise tagada et le marshmallow. La classe à Dallas!

Mon plus bel exploit reste d’avoir réussi à m’entraîner pendant la semaine de Noël. Un peu. Pas beaucoup. 3 entraînements course à pied, 2 natation. Pas de VTT à cause du froid et de pneus mal adaptés. Mais grâce à Décathlon, ce sera bon pour cette semaine.

Encore deux réunions de famille cette semaine avant de reprendre ma vie normée et monotone. Ces réunions de famille vont être l’occasion de retrouver cet abruti fini qui sert de second mari à ma mère, ainsi que ma petite sœur, toujours autant à côté de la plaque à force de vivre dans son monde parallèle, un mélange des mondes de Barbie, des Bisounours et de Candie, la connerie et l’égocentrisme sans borne en plus.

En attendant, la petite pouse bien, et c’est bien là l’essentiel!

IMG_1343


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte