Magazine France

Et si nous placions 2015 sous le signe de la résistance ?

Publié le 02 janvier 2015 par Mister Gdec

Et si nous placions 2015 sous le signe de la résistance ?

Et si nous placions 2015 sous le signe de la résistance ?je ne saurais débuter un billet sur ce thème sans évoquer de nouveau Piketty, qui a commencé l'année sous le signe de l'insoumission, n'en déplaise aux chiens de garde des pouvoirs dominants qui oscillent, sans guère de changements majeurs en matière de ligne économique, entre la droite et une certaine gauche qui lui ressemble un peu trop. Vous savez, ces suiveurs médiatiques qui excellent en donneurs de leçons, toujours du bon côté du manche quels que soient les pouvoirs... Genre Apathie. Pathétique. La France a davantage besoin aujourd'hui d'insoumis et de résistants au dogme libéral/frontiste qui sévit si unanimement, sans guère de contradicteurs, dans le paysage médiatique, que de soutiens, un peu trop nombreux à mon goût.

Mais quand on parle de résistance, parlons de la vraie, plus héroïque (bien que la guerre actuelle n'ait pas le même visage, plus sournois aujourd'hui qu'hier...) celle qui vient de perdre dès le premier jour de l'année, l'une de ses figures emblématiques, alors que bien peu de journaux ont jugé utile d'en parler...

Et si nous placions 2015 sous le signe de la résistance ?source

Robert Chambeiron, comme bien d'autres résistants avec lui, évoquait encore l'année dernière dans un entretien à l'Humanité, à quel point il lui semblait que les valeurs de la résistance sont aujourd'hui menacées :

On voit resurgir de plus en plus de campagnes de dénigrement, l'apologie de Vichy, le racisme est quotidien. Cela signifie que les valeurs humanistes ne sont pas acquises pour toujours. Nous devons nous unir, lutter avec fermeté et sans concession contre les résurgences du nazisme et du racisme. Autrement dit, au volontariat que fut le nôtre, il y a soixante-dix ans, doit succéder un nouveau volontariat au service des valeurs de la Résistance. Une société est en péril lorsque le tissu social se déchire, quand la fracture s'élargit entre " le peu " qui ont trop et le " reste " qui a peu, quand la désespérance frappe une large fraction de la population. Sans justice, sans égalité, sans solidarité, la démocratie devient un mot vide de sens. La remise en cause de ce qu'on appelle les acquis de la Résistance, notamment sur le plan social, constitue un recul historique qui tend à priver de son sens véritable le combat du peuple français pour sa libération.
Que l'année 2015 soit l'année de notre sursaut républicain, et humaniste, face au péril brun, aujourd'hui comme hier.

Ceux qui aujourd'hui tordent l'histoire en se présentant comme résistants à une prétendue invasion alors qu'ils ne sont que les vils continuateurs de l'idéologie raciste et xénophobe d'hier, comme le souligne ce véritable résistant, lui, feraient bien d'y réfléchir un peu, s'ils le peuvent, et de se faire un peu plus petits... Surtout à l'heure où certains des leurs se revendiquent des thèses racistes de Zemmour pour attaquer une mosquée ou comparaissent devant le tribunal pour la profanation de la stèle Manouchian ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mister Gdec 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte