Magazine

Billet d'humeur

Publié le 27 mai 2008 par Soliblog
Bambi."Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontreQue serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant..."Rassurez-vous, je n'ai pas décidé de vous tutoyer, je ne vous connais pas assez pour me permettre une telle familiarité, et quand bien même car, comme le dit le poète ouzbek, il est bon de garder une certaine distance et même deux, spatiale - sans aller cependant jusqu'à construire un mur sous peine de sérieux problèmes de communication; les écrans qui nous séparent font parfaitement l'affaire - et verbale - le vouvoiement.On devrait écouter le poète ouzbek plus souvent.Et puis c'est moi qui suis venue à votre rencontre, souvenez-vous."Le premier pas, J'aim'rais qu'elle fasse le premier pas..." Je le fis. Mais il est bon aussi, de temps en temps, de caresser le lecteur dans le sens du poil - "Que serais-je sans toi etc..." - ce que AMG, nouveau venu, et bienvenu, parmi vous, m'a indirectement rappelé cette nuit lorsqu'il m'a présenté Bambi. Pas le faon. Pas Michael. Non. Bambi le teckel. Et c'est ainsi que profitant de ces clichés symbolisant l'un des plus fidèles d'entre-vous et, par extension, l'ensemble d'entre-vous tous ici présents ou non, je m'en viens en ce mardi matin pluvieux mardi matin heureux vous caresser... que dis-je que fais-je... vous saluer.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soliblog 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog