Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : Bengals – Colts

Publié le 04 janvier 2015 par Sixverges
Sautons aux conclusions : Bengals – ColtsL’équipe de Nick T. remporte la bataille des bloggers face à celle de J-R!!
 Bengals 10  Colts 26
Déjà privés d’AJ Green, les Bengals apprennent juste avant le match que leur TE Jermaine Gresham doit déclarer forfait lui aussi. C’est donc dire que les 4 gars qui devaient assurer la menace aérienne des tigrés en début de saison (Green, Gresham, Marvin Jones et Tyler Eifert) ne jouent pas cet après-midi. Good luck with that ti-rouge!
Rien pour aider au psyché tigré, dès la première séquence offensive de la partie, Andrew Luck taille la défensive ennemie en pièces. Les Colts traversent le terrain avec une facilité déconcertante et ils inscrivent le premier touché de l’affrontement, une course du RB Herron. 7-0.
Sans jeu aérien, il reste la course et Cincinnati connaît du succès au sol lors des premières séquences. En manque criant de receveurs, le 3eRB de l’équipe Rex Burkhead s’aligne à l’extérieur des traits hachurés et il réussit un attrapé clé dans la poussée qui se conclura par le touché égalisateur de Jeremy Hill. 7-7 après un quart.
Si les Colts ont éprouvé toutes sortes d’ennuis à protéger Luck en fin de saison, ceux-ci sont manifestement résolus. Jeu après jeu, le # 12 a tout le temps du monde pour s’exécuter et ça finit par payer. Il rejoint notamment TY Hilton et Hakeem Nicks pour des longs gains. Malheureusement pour les Colts, leurs receveurs échappent beaucoup de ballons, ce qui fait que les longues poussées manquent de gaz à la porte des buts. Deux placements en résulteront, ce qui garde les Bengals dans le match.
Offensivement, les tigrés n’avancent plus au 2equart. La défensive des Colts s’est ajustée au jeu au sol qui n’est plus aussi efficace et les receveurs trouvés en donnant un coup de pied dans une poubelle pour enfiler l’uniforme tigré sont incapables de se démarquer.
Juste avant la demie, les Colts progressent et sont en voie de donner le coup de grâce, mais Darqueze Dennard boxe le ballon hors des mains de Herron, recouvert par Cincinnati. Puis, avec l’aide du poteau des buts, Mike Nugent réussi son plus long placement de la saison (57 verges) et l’écart à la pause n’est soudainement plus que de 3 points. 13-10 Colts.
Honnêtement, bien que j’aime l’attitude des Bengals qui se battent avec tout ce qu’ils ont, l’écart au niveau du talent entre les 2 attaques est visible à l’œil nu et on sent que ce n’est qu’une question de temps avant que le barrage ne cède du côté de Cincinnati.
Et c’est exactement ce qui se produit sur la 2epoussée offensive des Colts au 3e quart. Alors que la pression atteint finalement Luck, celui-ci décoche sa passe en tombant, mais c’est quand même bon pour 36 verges et le touché de Moncrief. 20-10 Colts et les carottes semblent cuites.
Cincy sort son sac de trucs, mais même sur un Flea Flicker, les receveurs sont incapables de créer de la séparation. Puis, Gio Bernard transforme un screen pass en gain de 30 verges, mais une pénalité annule tout cela. Cincinnati dégagera et le 3e quart se termine sans que les tigrés n’obtiennent un premier essai.
Pendant qu’Adam Vinatieri demeure régulier comme une horloge accumulant les placements, l’offensive des visiteurs obtient enfin un premier jeu au début du 4e quart, mais ça ne permet que de retarder le dégagement d'un snap. Puis, avec 5 minutes à jouer, alors qu’ils s’amènent en territoire ennemi, Dalton ne voit pas venir la pression, échappe la roche que les Colts recouvrent. Il ne reste plus qu’à écouler les secondes et les Colts se rendront à Denver en vertu d’un gain de 26-10. En bout de ligne, la meilleure équipe a gagné.
Les Colts ont bien joué et effectué les ajustements défensifs nécessaires. Cependant, la tertiaire sera nettement plus testée par l’arsenal offensif des Broncos dimanche prochain qu’elle ne l’a été aujourd’hui. Offensivement, il faudra limiter les passes échappées et montrer plus d’efficacité dans la zone rouge. Malgré tout, Indy a toutes les raisons du monde de se présenter dans les Rocheuses avec confiance.
Du côté des Bengals, Andy Dalton et Marvin Lewis entendront au moins un an de plus qu’ils sont incapables de gagner en séries, mais honnêtement, je suis incapable de blâmer le rouquin aujourd’hui. Bien sûr, il ne sera jamais un QB d’élite et il faut composer avec les blessures dans la NFL, mais de toute la journée, je n’ai vu aucun des WR bidons qu’il avait à sa disposition se libérer. A part les screens, toutes les passes de Dalton, même les complétées, ont été contestées. Les Colts savaient que la seule menace était le jeu au sol et ils ont joué en conséquence. Défensivement, il est impératif pour les tigrés d’obtenir des éléments pouvant appliquer de la pression. La tertiaire tient le coup mieux que la moyenne, mais donner 5 secondes par jeux de passe à Andrew Luck et les autres bons QB de la ligue est une recette parfaite pour répéter les insuccès de l’équipe en séries.
Avec tout cela, les participants et la cédule des finales de divisions dans l’AFC sont connus et nous aurons droit à deux duels intrigants. D’abord samedi à 16h35 les Ravens, l’équipe qui a connu le plus de succès à Foxboro en séries dernièrement, défieront les Patriots à leur domicile. Puis, dimanche à 16h40, les Colts visiteront Denver. On se souvient que lors du premier SNF de l’année, après un très lent début de match, la furieuse remontée d’Indy avait presque permis aux fers à cheval d’effacer un déficit de 21 points au dernier quart. 
A suivre… 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines