Magazine Info Locale

Le maire de Champlan est un enfoiré…il n'est pourtant pas membre des Restos du cœur

Publié le 06 janvier 2015 par Gezale

Le maire de Champlan est un enfoiré…il n'est pourtant pas membre des Restos du cœur

Le maire de Champlan.

Le rétropédalage est un sport avant d’être un art. Le maire de Champlan porte sans conteste le maillot jaune des enfoirés. Qu’il ait revêtu également l’étiquette divers droite n’en est que plus affligeant pour ceux qui croient mieux dissimuler leur engagement idéologique derrière pareille généralité. Ce Monsieur Leclerc puisque tel est son nom, maire de cette commune de Champlan en Île de France, s’est distingué en refusant, dans un  premier mouvement sincère donc authentique, d’inhumer dans le cimetière communal le corps d’un nourrisson de deux mois et demi dont le seul crime est d’avoir eu des parents Roms. Il se trouve que ses parents habitent dans un camp évidemment provisoire mais que cela ne les empêche pas d’avoir scolarisé deux de leurs enfants dans la commune démontrant une réelle volonté de les faire bénéficier du savoir de l’école publique française. Pour refuser l’inhumation du bébé, l’édile de Champlan a tout d’abord invoqué le fait que le cimetière était réservé aux gens qui paient leurs impôts dans sa commune. Il faisait fi, ainsi, de l’application des textes légaux obligeant les maires à accepter l’inhumation de quiconque trouve la mort sur le territoire de leur cité. Face à la levée de boucliers qu’a suscité son comportement, le maire de Champlan a changé son fusil d’épaule mettant en avant « une incompréhension administrative » alors même qu’il en rajoutait dans l'odieux dans un entretien accordé au Parisien Libéré où il confirmait son refus initial. Le site Mediapart relate, ce jour, une intervention publique et récente du maire de Champlan exprimant devant son conseil municipal son rejet des membres de la communauté Rom à l’origine de trop de problèmes…il aurait même évoqué un cas de tuberculose contagieuse totalement fantaisiste. L’attitude de ce maire est légitimement fustigée sur les réseaux sociaux. Elle a par ailleurs justifié une prise de position de Jacques Toubon, défenseur des droits, diligentant une enquête pour connaître précisément le rôle des protagonistes. Elle exprime évidemment une forme de xénophobie fort répandue, trop répandue, dans notre pays. Il est d’ailleurs remarquable que d’autres avant lui, Nicolas Sarkozy (nouveau président de l’UMP) dans son discours de Grenoble notamment, aient montré un exemple à ne pas suivre et encore moins quand on détient une part de la République, ce qui est le cas des maires. Le premier magistrat (UMP) de Wissous a accepté sans discuter d’offrir une sépulture décente à ce nourrisson décédé subitement. A l’UMP aussi, il existe diverses manières de se comporter. Certaines nobles, d’autres qui le sont moins.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine