Magazine Culture

Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile

Publié le 06 janvier 2015 par Leprocrastinateur @Le_procrastin

Voilà, on le sait tous maintenant, la SNCF a fait l'erreur de présenter ses meilleurs vœux pour l'année 2015 aux usagers de son réseaux via une vidéo - certes assez originale - mais qui a tout de même la politesse de souhaiter le meilleur pour 2015. Le problème dans ce message ? C'est qu'il vient tout simplement de la SNCF.

C'est vrai. Il y a de quoi être un peu gêné par ses bons vœux mielleux quand on connait l'année catastrophique qu'ont vécus usagers et cheminots, tirés par des grèves à répétitions, la colère et l' incompréhension générale des utilisateurs du train, les syndicats extrémistes aux demandes farfelues - quoi qu'un peu abusives tout de même - et les nouveaux étudiants qui doivent garder une sacrée rancœur pour la grève organisée pendant les examens. Tout cela a un prix, d'ailleurs c'est pour cela qu'on augmente les tarifs de 2,6% pour un service qui au lieu de stagner ou de s'améliorer, semble se détériorer au fil des année. Et ?

Oui " et ? " C'est vrai. On peut se demander pourquoi on voit une telle levée de boucliers sur internet. On est pas les derniers à se moquer gentiment de ce service qui nous a tous rendu plus ou moins chèvre une fois dans notre vie, mais lorsqu'un service fait l'effort de souhaiter la bonne année, je suis plutôt satisfait dans mon cœur. Quand ma vieille grande tante aigrie me souhaite la bonne année alors qu'elle n'a été qu'une sale vipère toute l'année, je prends et je passe mon chemin. Alors, on va décrypter ensemble ce qu'il ne vous plait pas dans cette vidéo.

Vrai. Evidemment. Même si la balance semble être en faveur de tweets très négatifs lorsque l'on prend les 100 premiers tweets - en retirant ceux des médias - qui monopolisent quasiment 80% contre 20% de positifs (on peut peut-être évoquer une majorité silencieuse), il me parait évident que la SNCF ne choisisse que les tweets qui sont en sa faveur dans le cadre d'une promotion de la marque et surtout pour fêter les bons vœux de 2015.

Autre reproche fait par la toile à la SNCF, c'est le manque de mixité des petits chanteurs d'Asnières. C'est toujours facile d'attaquer sur ce point, et c'est souvent ceux qui en parlent le plus qui en font le moins. En tout cas, une petite recherche sur leur site internet montrera à ces détracteurs en puissance qu'il n'y a que des " blancs " dans cette chorale, et que par ce fait, la SNCF n'a pas choisi de mettre en retrait telle ou telle ethnie.

Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile

Là, ça dépend des goûts, mais clairement, la mise en scène des choristes chantant en verlant, c'était évidemment une petite joke pour rendre le tout digeste, drôle, amusant. Bien sûr, les internautes ont trouvé ça un peu trop décalé à leur goût, et en profitent pour basher la compagnie. Le tout sur la mode déjà bien, bien, bien trop répandue en France et un peu partout, qui est de cracher sur tout ce qui se fait, tout ce qui s'invente.

Donc là, on change de sujet. C'est vrai la SNCF a augmenté ses tarifs de 2,6% au 31 décembre 2014, sur fond de tensions et de cassure entre les usagers et le réseau ferroviaire, la promesse non tenue d'un WIFI depuis 2007, mais ce n'est pas le sujet de la vidéo. Le fond de cette vidéo, c'est de vous souhaiter une bonne année. Ignorez ou dites merci, mais par pitié, faites un peu l'effort de voir le bien quand il y en a.

Au moins, certains se moquent intelligemment, pour détourner la chanson afin de coller un peu mieux à la réalité, mais cela reste bon enfant et de bonne guerre, comme l'a si bien fait SLATE.FR. Et au fait. Bonne année bande d'internautes.

Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile
Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile
Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile
Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile
Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile

Les vœux de la SNCF : le bashing trop facile

Je suis un digne serviteur de Jean-Bob et de la procrastination. D'ailleurs, c'est moi qui ai créé ce blog dans l'optique de vous asservir et de vous pomper vos dernières volontés de retourner travailler. Ici, le lecteur curieux ne sera jamais assez repu et devra lire, lire et encore lire tous nos articles qui stimulent votre curiosité et votre soif de découvrir le monde. C'est la procrastination positive.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leprocrastinateur 3437 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines