Magazine Environnement

Oil, Smoke and Mirrors

Publié le 27 mai 2008 par Nathalie Jouat

Hier soir, blasé par la télévision, nous nous sommes posés devant un petit documentaire très intéressant : Oil, Smoke and Mirrors. Je ne suis pas du genre à regarder des vidéos sur le net (je suis allergique aux « vidéo gags », sauf celles avec les chats qui se cassent la figure…), mais celle-là a particulièrement retenu mon attention car elle fait suite à un article intéressant sur Naturavox traitant du pic pétrolier.



Une situation horrible que je n’avais pas vécue depuis bien longtemps :
ce week-end nous sommes passés à la pompe pour faire le plein. Horreur !!! Le prix de l’essence a triplé depuis l’époque où je faisais le plein de mon cyclo ! Oui, je me réveille seulement maintenant, mais tu m’étonnes que le pouvoir d’achat des ménages baisse : la moitié du salaire des gens qui vont travailler en voiture doit passer dans le carburant !!!!
Pour avoir vécu à la campagne, je sais très bien qu’il y a certaines situations où avoir SA voiture est essentiel (et oui mamie, comment tu irais faire les courses sinon ?? ). Mais franchement, un petit tour sur le périf en soirée et c’est la dépression assurée (et la pneumonie aussi) : J’ai compté ! Environ 7 voitures sur 10 véhiculent un unique passager !! C’est vraiment scandaleux car les réseaux de transport publics sont très bien développés à Paris (oui , c’est long et contraignant, mais profitez en pour lire un bon livre comme celui là

:)
).

Quand j’ai vendu ma voiture il y a un an et demi, j’ai senti comme une grande castration de ma liberté… et puis aujourd’hui c’est l’inverse !
Pour un couple sans enfants, ou une personne célibataire en ville, les pieds c’est la liberté et la débrouillardise.
Oui, parfois on fait des tours et des détours de métro ou de bus pour aller quelque part.
Quand on a déménagé on était bien content d’avoir le camion du copain et la voiture des parents pour transporter nos meubles et cartons !
Pareil pour les très courtes vacances dans le nord qui n’auraient pas été faciles sans une voiture pour visiter un max …
Si l’on additionne, il y a peut-être 20 jours par an ou j’ai VRAIMENT besoin d’une voiture, où celle-ci n’est pas un luxe mais une vraie nécessité. Faites le calcul vous aussi et si vous arrivez à la même conclusion, vendez ! Vous économiserez de l’argent et vous ferez un très beau geste d’éco-citoyen dont vous pourrez tirer une grande fierté (oui, il est important de se féliciter parfois, les actions qui engendrent de la frustration sont souvent temporaires …).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathalie Jouat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog