Magazine Bd & dessins

Hommage aux victimes de Charlie Hebdo

Par Juju-Gribouille @JujuGribouille

Salut les amis,
Ce début d'année aura été vraiment étrange!
A l'heure où tout le monde se souhaitait la bonne année, celle-ci démarrait de la pire des façons possibles, par une tuerie dans les locaux du journal Charlie Hebdo, le 07 janvier 2015.
Pendant toute la semaine, toute la France, que dis-je l'Europe, et même le Monde s'est ému de la situation et en hommage aux victimes a clamé haut et fort:
"Je suis Charlie"
"Nous sommes Charlie"

Parmi les 12 victimes figuraient cinq caricaturistes, figures emblématiques du journal. Beaucoup d'artistes leur ont rendu hommages aux travers de dessins ou caricatures, en oubliant parfois les autres personnes tombées sous les balles. Aujourd'hui, je tenais également à rendre hommage, à mon petit niveau, à toutes ces victimes, au travers d'un dessin.
Hommage aux victimes de Charlie Hebdo par Juju Gribouille
Pour cet hommage, j'ai souhaité que les noms des 12 victimes apparaissent: Charb (directeur et dessinateur de Charlie Hebdo), Cabu (dessinateur), Wolinski (dessinateur), Tignous (dessinateur), Honoré (dessinateur), Bernard Maris (économiste), Elsa Chayat (psychanalyste), Michel Renaud (ancien directeur de cabinet du maire de Clermont-Ferrand), Mustapha Ourrad (correcteur), Frédéric Boisseau (agent de maintenance), Frank Brinsolaro (brigadier), Ahmed Merabet (policier).
N'oublions pas aussi les victimes de la deuxième prise d'otages et les blessés, ou témoins de ces atrocités qui resteront probablement marqués à vie par cet événement...
Tout le monde se plaint et est choqué de la violence de la tuerie et pourtant la plupart des dessins sont symboles de violence je trouve. Même si les armes sont remplacées par des crayons, je ne voulais pas retrouver cette violence dans mon dessin.
J'ai donc simplement représenté quelques plumes, crayon et autres outils de dessin pour représenter les cinq dessinateurs et sur un papier, les noms des sept autres victimes et la date de la tragédie.
Comme la plupart des gens, je n'ai jamais lu Charlie Hebdo, je ne peux donc pas dire que j'adhérais à ce qu'il s'y trouvait. Lorsqu'aujourd'hui je dis #JeSuisCharlie ce n'est pas pour cautionner le contenu du journal, mais bien pour soutenir la liberté d'expression.
D'ailleurs parmi tous les "Charlies" qui défilent en ce moment, beaucoup n'étaient probablement pas toujours d'accord avec le contenu du journal, et je m'attriste de voir que certains essaient de récupérer cette tuerie à des fins politiques ou de promotion.
Je garderai en tête trois citations:
"Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire (Voltaire)"
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." (Jacques Prévert)
"Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre." (Georges Orwell)

Plus tôt dans la semaine, au tout début de cette triste affaire, j'avais réalisé une petite gribouille rapidement sur un bout de papier au boulot, pour poster un dessin "à chaud". Il représente un petit personnage de Juju Gribouille, un crayon à la main, en signe de soutien à la liberté d'expression.
Soutien aux victimes de Charlie Hebdo et à la liberté d'expression
Le temps de la reconstruction est maintenant arrivé.
Il va falloir reprendre la plume, et repartir de plus belle. Et comme le dit si bien Marko dans son dessin hommage: "The Draw Must Go On!"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juju-Gribouille 1036 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines