Magazine France

Je suis Charlie, je suis debout

Publié le 11 janvier 2015 par Ps76
Je-suis-charlie-Rouen-Le-Havre

Je-suis-charlie-RouenIls étaient nombreux LES CHARLIE seinomarins, peuple ému et défilant, consciences en marche pour clamer qu’ici, en France, on défend debout et avec fierté : la liberté, l’expression, la caricature, la laïcité ce ferment d’une nation qui tolère et respecte l’autre par delà croyance, athéisme, opinion.

A Rouen, au Havre … anonymes, forces républicaines, associations, partis politiques, syndicats dans le rassemblement et le recueillement ont rappelé leur amour de cette nation de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité, valeurs qui sont belles quand elles marchent.

En hommage aux 17 victimes de la barbarie  :

- Jean Cabut, dit « Cabu », 76 ans
- Stéphane Charbonnier, dit « Charb », 47 ans
- Philippe Honoré, dit « Honoré », 73 ans
- Bernard Verlhac, dit « Tignous », 57 ans
- Georges Wolinski, dit « Wolinski », 80 ans
- Bernard Maris, « Oncle Bernard », 68 ans
- Elsa Cayat, 54 ans, psychiatre et psychanalyste
- Mustapha Ourrad, correcteur de Charlie Hebdo
- Michel Renaud, ex-directeur de cabinet
- Frédéric Boisseau, 42 ans, agent de maintenance
- Franck Brinsolaro, 49 ans, brigadier
- Ahmed Merabet, 42 ans, policier
- Clarissa Jean-Philippe, 27 ans, policière
- Yohan Cohen, 23 ans, qui habitait Sarcelles (Val-d’Oise)
- Yoav Hattab, 22 ans, étudiant d’origine tunisienne
- François-Michel Saada, père de famille de 64 ans, cadre supérieur à la retraite
- Philippe Braham, 45 ans, cadre commercial dans une société d’informatique.

Marche-Je-suis-Charlie

Pour eux ont défilé gommes et stylos, pancartes « je suis juif », je suis policier », « je suis musulman », « nous sommes Charlie ».
17 morts, 17 victimes et tout un peuple blessé mais debout, près de 4 millions de consciences, impossible à chiffrer, impossible à contenir.
En éveil désormais. Le fanatisme a pris des vies, donné de la haine. Le peuple en a fait une force, en a fait de l’amour.

Le message de rassemblement et de solennité délivré par le Président de la République François Hollande a été entendu et soutenu. La présence de chefs d’Etat du monde entier a renforcé cette journée solidaire. Les forces de police qui protègent les Français et ont agi avec sang froid et professionnalisme ont été applaudies. Les Républicains, nombreux, à l’écoute du peuple, avec le peuple, ont mis leur différences de côté et sont restés humbles face au deuil national. Ce fut une journée de mémoire et de recueillement, un temps de deuil et de résistance. Un jour d’unité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte