Magazine Moyen Orient

To be or not to be « Charlie »?

Publié le 12 janvier 2015 par Fouzi53 @fouzi53

Cabu & Co

Les attentats abjects auxquels ont été confronté les français cette semaine et qui ont été soldé par la mort de 17 personnes sont d’une très grande gravité et ne sauraient trouver grâce aux yeux de tout humain qui se respecte. J’ai avant toute chose une pensée pour les morts et leur familles à qui je transmet toutes mes condoléances.

Les terroristes qui ont commis ces actes ne peuvent se référer à l’islam, car l’islam condamne le meurtre, de même qu’il condamne le suicide et dans ce cas de figure, les auteurs sont condamnables deux fois.

En s’attaquant à des journalistes, je ne pense pas que leur but était de s’attaquer à la liberté d’expression, mais bien de tuer des personnes en s’adjugeant le droit de venger le Prophète ( Paix et Salut sur Lui)!!!

Qui sont ils et que représentent ils pour s’octroyer ce droit? En tant que musulman, je le leur réfute  et m’inscrit en faux contre tout terroriste qui agit en ce sens. De son vivant, Le Prophète ( PSSL) a vécu les pires insultes de la part des siens ( Ahl Quoraich) et n’a jamais répondu par le sang mais toujours par la parole. Ce n’est donc pas maintenant que des illuminés vont commencer à prendre sa défense en utilisant des armes terrorisant et tuant des personnes et surtout pas en notre nom.

Malheureusement, beaucoup de jeunes désoeuvrés se trouvent embrigadés par des mouvances maléfiques qui profitent de leur fragilité pour leur faire commettre des actes irréversibles allant jusqu’au suicide programmé.

Mon but aujourd’hui, n’est pas de démontrer la cause de ses actes, mais tout simplement de les dénoncer, de les condamner et de déclarer que ce n’est pas cela l’Islam. C’est aux gouvernants de faire le nécessaire pour que cela ne se reproduise plus et surtout que cela ne mette pas des communautés dos à dos.

Pour revenir à Charlie Hebdo, il faut savoir que la ligne éditoriale de ce journal est d’abord et avant tout satirique et que son humour est souvent à prendre au second degré. Charlie Hebdo est l’héritier du mensuel Hara Kiri, qui se qualifiait lui même de  « bête et méchant ». Hara Kiri a été interdit le 17 novembre 1970, après avoir « blasphémé » sur la mort du General De Gaule en titrant « Bal tragique à Colombey : 1 mort » se référant à un fait divers qui avait fait 146 mort suite à l’incendie d’une discothèque et voulant démontrer la démesure du deuil national qui semblait interminable et qui était entretenu par les autorités de l’époque.

Une semaine plus tard, naissait Charlie Hebdo en référence à Charles De Gaule, continuant ainsi dans l’humour glauque qui est depuis sa marque de fabrique.

Depuis c’est cet esprit qui prévaut au sein de sa rédaction, très potache, apprécié par certains, rejeté par d’autres, ses caricatures ne sont pas toujours de bon gout mais il a ses lecteurs et se donne le droit de rire de tout.

Personnellement, je n’ai pas du tout apprécié sa reprise des caricatures du Prophète (PSSL) du journal danois en 2006, ni celles sur l’islam, le Coran et les musulmans en général. Toutes ces publications ont été à mon sens autant de provocations qui ont indigné des millions de personnes qui n’ont certainement pas le sens de l’humour, mais celui de l’honneur. Mais peut on tuer pour cela? DEFINITIVEMENT NON.

Sans vouloir faire dans l’humour noir, je voudrais juste rappeler que la société propriétaire de Charlie Hebdo depuis 1992 se nomme Les Éditions Kalachnikof.

Alors être ou ne pas être Charlie? La question reste posée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog