Magazine Beauté

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

Publié le 12 janvier 2015 par Nyemb79

Le cheveu naturel dévoile la beauté intérieure de chaque femme et la rend encore plus belle et séduisante.

1-Présente-toi

Je m'appelle Yvonne Kagou je vis à Douala où j'exerce le métier d' analyste de crédit.

Je suis maman de 02 enfants.

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

2-Depuis combien de temps es-tu Nappy? Pourquoi es-tu retournée au Naturel?

C’est en Août 2014 qu’une amie (que je ne remercierais jamais assez) m’a parlé du retour au Naturel. Mais mon retour au Naturel à moi est ancré sur une motivation sentimentale profonde. En effet,ma sœur ainée a été obligée de se défaire de sa belle crinière défrisée pour des raisons de santé.Plus jeune, les cheveux de ma soeur me  fascinaient de par leur longueur et leur beauté. Ne sachant pas quoi faire d’autre en dehors des prières pour la soutenir, j’ai choisi d’offrir quelque chose qui m’est cher pour créer une sorte de communion avec ma sœur bien aimée:mes cheveux.

C'est ainsi qu'une première coupe a été faite le 27 septembre et le big chop a suivi le 18 octobre!  Un moment chargé d’émotions intenses….

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

3-Quelle est ta routine? (produits utilisés, fréquence...)

Ma routine est toute simple :

Tous les matins (ou presque), j’humidifie mes cheveux grâce au vaporisateur contenant de l’eau et de la glycérine végétale, puis j'applique mon leave-in et je scelle avec une touche d’huile d’avocat.

Le soir, j’applique du macérat d'ail  sur les parties les moins fournies de mon cuir chevelure.

Toutes les semaines Je me lave les cheveux avec un shampooing sans sulfate .

Toutes les 02 semaines, je fais un soin hydratant ou protéiné à base des produits de ma cuisine.(miel,avocat,yaourt...).

4-Comment te coiffes-tu?

Avec des cheveux encore courts, la coiffure est toute simple : mini afro. L’exposition au soleil pour faire le plein de vitamine D a un effet positif sur la pousse de mes cheveux. La bonne nouvelle pour l’instant et qui m’enchante le plus, c’est que le peigne est aux oubliettes !J'utilise beaucoup mes doigts à la place.

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

5-Qu'est ce que tu aimes le plus sur tes cheveux? Qu'est-ce que tu aimes moins?

Passer la main dans mes cheveux à longueur de journée est mon geste favori. Pas besoin de miroir pour rectifier une mèche ou pour ajuster quoi que ce soit !

J’aime moins les parties dégarnies qui nécessitent un traitement long.Heureusement que mon macérât d'ail commence à faire son effet sur mes tempes.

6-Quelle a été la réaction de ton entourage (famille, collègues, amis)?

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

La famille n’a pas semblé mal prendre la chose puisque je suis réputée être anticonformiste. Elle était plutôt surprise que j’aie pu couper mes longs cheveux qui faisaient tant ma fierté. Seule ma sœur savait la raison profonde de ce changement et cela comptait plus à mes yeux qu’autre chose.

Les collègues hommes m’ont dit que je bluffais à propos de mon âge ! En effet, je faisais plus jeune et ils n’en croyaient pas leurs yeux !

Les collègues femmes et amies ont eu le déclic après mon big chop. Il y a eu comme une révélation autour du cheveu crépu. Deux collègues qui faisaient des tissages en continu ont dévoilé leurs cheveux naturels. Une autre a également fait le big chop et une plus jeune a cessé de défriser ses cheveux courts. Une amie a aussi rejoint la communauté et gère actuellement la phase de transition. Nous espérons que sa sœur dont les cheveux étaient déjà naturels va aussi trouver son compte en matière d’entretien et de coiffures.Bref le saga est en marche (MDR)

7-Qu'est-ce que le retour au Naturel a changé à ta vie?

Cela a conforté l’idée que les plus belles choses sont en nous, que la femme africaine dispose d’attributs de beauté dont les cheveux naturels.

Il faut peu de chose pour se sentir belle. Je bois plus d’eau qu’avant et d’autres gestes se sont ajoutés dans mon quotidien à l’instar de l’hydratation externe des cheveux.

Pour ma fille de 8 ans, il y a moins de cris et de pleurs quand vient l’heure des tresses. Nous avons bénéficié d’un atelier mère-fille personnalisé qui a également amélioré nos rapports aux cheveux crépus. Aujourd’hui, elle-même s’occupe de ses cheveux (démêlage et lavage) et nous prenons plaisir à coiffer ses cheveux et à les accessoiriser.

8-Un conseil à donner à celles qui hésitent encore?

Toutes les femmes devraient passer au naturel si l’on se réfère aux dégâts causés par les produits défrisants sur notre cuir chevelure et de façon plus générale dans notre organisme. L’alopécie n’est que l’aspect visible, on gagnerait à insister continuellement sur les risques de maladie liées à l’absorption de tous ces produits par l’organisme (fibromes utérins, problèmes urinaires, etc.).

De plus, si les femmes peuvent réduire leur utilisation des mèches, notre environnement serait encore plus propre. Pensons-y !

Le cheveu naturel dévoile la beauté intérieure de chaque femme et la rend encore plus belle et séduisante. La Nappy devient l’objet de toutes les attentions et interrogations et ceci dope incontestablement sa confiance en elle.

Enfin, l’entretien du cheveu naturel est très économique. Pour celles qui n’ont pas assez de revenus pour acheter des produits plus élaborés, il reste à mon avis la bonne vieille routine eau, glycérine et huile végétales qui sont à la portée de toutes.

Biso na Biso:Yvonne KAGOU

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nyemb79 1199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog