Magazine Santé

DIABÈTE de type 1: Il impacte le développement cérébral de l'enfant – Diabetes

Publié le 13 janvier 2015 par Santelog @santelog

DIABÈTE de type 1: Il impacte le développement cérébral de l'enfant – DiabetesUn taux de sucre élevé dans le sang de jeunes enfants apparaît lié à des variations de la croissance du cerveau, révèle cette étude américaine. Cette étude, publiée dans la revue Diabetes qui suggère ainsi qu’une hyperglycémie, ou glycémie élevée, chez l’enfant est préjudiciable au développement de son cerveau, appelle à une surveillance rapprochée de la glycémie chez ces petits patients.

Les chercheurs de la Nemours Children’s Clinic (Jacksonville) constatent que les jeunes enfants atteints de diabète de type 1 ont un risque de croissance plus lente du cerveau par rapport aux enfants non diabétiques :  » Nos données révèlent la vulnérabilité des jeunes cerveaux en développement à des niveaux anormalement élevés de glucose, même lorsque la durée du diabète a été relativement brève« , commente le Dr Nelly Mauras, chef de service endocrinologie, diabète et métabolisme et auteur principal de l’étude.

C’est en suivant avec son équipe le développement du cerveau d’enfants âgés de 4 à 9 ans atteints de diabète de type 1 par IRM et avec des tests cognitifs en parallèle avec une surveillance de la glycémie par capteurs de glucose en continu, que le chercheur a découvert que le cerveau des enfants atteints de diabète présentent une croissance globale ralentie de la matière grise et blanche par rapport aux enfants non diabétiques.

Ces changements sont clairement associés à des niveaux de sucre dans le sang plus élevés et plus variables :

·   La bonne nouvelle est l’absence de différences significatives de la fonction cognitive entre les groupes à 18 mois, selon les tests.

·   La mauvaise est que l’imagerie suggère bien des différences dans la maturation du cerveau chez les enfants diabétiques vs non diabétiques. Or certaines des régions du cerveau touchées par ce retard de croissance se trouvent impliqués dans le traitement visuo-spatial, les fonctions exécutives et la mémoire de travail.

En dépit des efforts des parents et des soignants, environ 5% des niveaux de glucose sanguin au cours de l’étude s’avèrent trop élevés. Si les tests cognitifs restent normaux, les changements observés par imagerie méritent de plus amples recherches, conclut l’auteur. Avec les progrès technologiques, ajoute-t-elle, la bonne nouvelle aussi, c’est qu’il peut y avoir des solutions viables pour mieux contrôler la glycémie.

Source: Diabetes December 8, 2014, doi:10.2337/db14-1445 Longitudinal Assessment of Neuroanatomical and Cognitive Differences in Young Children with Type 1 Diabetes: Association with Hyperglycemia

DIABÈTE de type 1: Il impacte le développement cérébral de l'enfant – Diabetes
Plus d’études surle Diabète de type 1

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez êtreinscritet vous identifier

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Le diabète et sa psychologie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine