Magazine Médias

SOCIÉTÉ / TERRORISME > Hayat Boumeddienne en Syrie depuis le 8 janvier

Publié le 13 janvier 2015 par Fab @fabrice_gil

SOCIÉTÉ / TERRORISME > Hayat Boumeddienne en Syrie depuis le 8 janvier Hayat Boumeddienne en Syrie depuis le 8 janvier" border="0" title="SOCIÉTÉ / TERRORISME > Hayat Boumeddienne en Syrie depuis le 8 janvier" />

Hayat Boumedienne I Photo ©Capture d'écran web

Hayat Boumeddiene, la compagne du preneur d’otages tué vendredi par la police à Paris et recherchée par la France, est entrée en Syrie le 8 janvier via la Turquie, a confirmé lundi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu.
Une source sécuritaire turque avait indiqué à l’AFP samedi que la compagne d’Amedy Coulibaly était entrée en Turquie et qu’elle s’était probablement rendue depuis en Syrie. "Elle est entrée en Turquie le 2 janvier en provenance de Madrid. Il y a des images la montrant à l’aéroport", a confirmé le chef de la diplomatie turque. "Elle est ensuite restée avec une autre personne dans un hôtel de Kadiköy (un district de la rive asiatique d’Istanbul). Elle est ensuite passée en Syrie le 8 janvier, ses relevés téléphoniques le montrent", a-t’il ajouté. Selon cette même source, la jeune femme disposait d’un billet aller-retour Madrid-Paris. Ainsi que l’a affirmé cette source, le quotidien pro-gouvernemental Yeni Safak a rapporté dans son édition de lundi que Hayat Boumeddiene s’était ensuite rendue dans la ville de Sanliurfa (sud-est), proche de la frontière syrienne. Le journal ajoute qu’elle est entrée en Syrie via le poste-frontière d’Akçakale, un des points de passage réguliers des étrangers qui rejoignent des mouvements jihadistes tels que le groupe Daesh (EI) en guerre contre le régime de Damas.
Yeni Safak affirme que l’homme qui a séjourné en Turquie avec elle a été identifié par les services turcs comme Mehdi Sabry Belhoucine, un citoyen français âgé de 23 ans. La police française a délivré un avis de recherche pour déterminer son éventuel rôle dans la fusillade perpétrée par Amedy Coulibaly à Montrouge (sud de Paris, un mort jeudi matin) et pour l’éventuelle aide qu’elle aurait pu lui apporter lors de la prise d’otages dans le magasin casher à Vincennes, aux portes de Paris vendredi. Les informations des autorités turques montrent que la jeune femme, âgée de 26 ans, ne se trouvait pas en France lors des crimes reprochés à Amedy Coulibaly. Le ministre turc des Affaires étrangères a répété lundi que son pays avait "partagé ces informations avec la France avant même qu’elle nous le demande". "Nous leur avons dit la personne que vous recherchez est ici, elle a séjourné ici et elle s’est rendue en Syrie illégalement".
Les enquêteurs ont la conviction qu’Amedy Coulibaly est bien l’homme qui figure dans une vidéo non authentifiée et brièvement disponible dimanche sur Dailymotion, où sont évoquées les attaques. Il y est fait mention de la prise d’otages du supermarché casher, qui s’est terminée par la mort du terroriste. Cette vidéo a été montée et diffusée par un/des tiers. Amedy Coulibaly avait "sans doute un complice", a abondé lundi matin le premier ministre. De même, les enquêteurs ont fait un rapprochement entre un pistolet Tokarev retrouvé dans l’hyperCacher, et l’agression d’un joggeur mercredi soir à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Le tireur était-il Coulibaly? Ou quelqu’un d’autre ? Ce qui accréditerait la thèse d’une cellule plus structurée que ce qui était envisagé au départ.FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines