Magazine Photos

Journal d’un photographe – Interface d’Optics Pro 10

Par Nounours78
WP Greet Box iconHello there! If you are new here, you might want to subscribe to the RSS feed for updates on this topic.Après vous avoir présenté mon projet de tester DXO Optics Pro 10, et surtout, après l’installation, il est temps de passer à la décomposition et à la présentation de l’interface.Dans le prochain article, on parlera du traitement, et je vous réserve même une surprise Au niveau de l’interface, on distingue très vite deux grandes rubriques : la partie ORGANISER et la partie PERSONNALISER ! Dans ma tête, je pense donc immédiatement que dans ORGANISER, je vais retrouver mon arborescence, mes dossiers, mes regroupements et effectuer mon catalogage… et que dans PERSONNALISER, je vais pouvoir justement « personnaliser« , « développer » ou « traiter » mes photos.L’interface ORGANISERJe retrouve effectivement immédiatement mon arborescence. Etant une grande utilisatrice de Lightroom, je suis forcée de faire la comparaison entre les 2 solutions logicielles proposées. Et je peux vous dire qu’après une petite semaine d’utilisation, Optics Pro 10 a quelques bons points (mais, chut, je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir au fur et à mesure).Premier bon point justement, on retrouve toute de suite l’intégralité de l’arborescence de nos dossiers. Pas besoin d’importer chaque dossier comme sous Lightroom pour qu’ils apparaissent dans la bibliothèque. Je retrouve donc très vite mes petits. Par contre, je n’ai pas encore trouvé une fonction permettant de voir toutes les images d’un même dossier, même en présence de sous dossier. Dommage, j’aime bien voir toutes mes photos 2014 d’un coup Et donc forcément, ayant une arborescence assez complexe, il faut que je descende très bas pour trouver mes photos D’ailleurs, concernant mon arborescence, voici comment je décharge mes photos, et comment je les classe : J’ai un dossier PHOTO Contenant un dossier JPEG et RAW Dans RAW, j’ai un dossier par année Puis un dossier par date, ou voyage : par exemple : 2014-12-24 – Noel pour les photos de Noel Ou 2014-12-01 au 03 – Lumières de Noel Et par fois, un dossier par appareil photo Je peux donc vite arriver à 4 ou 5 niveaux L’interface ORGANISER est décomposée en 4 parties que l’on va décomposer : L’arborescence La barre de commande L’explorateur d’images La visionneuse La barre de commande : Je présente aujourd’hui, l’interface de DXO Optics Pro 10 sous Mac. Il existe de légères différences avec Windows, mais les fonctionnalités restent sensiblement les mêmes.Comparer : Cette fonctionnalité, comme son nom l’indique, vous permet de comparer avant / après traitement.Côte à côte : Ces deux fonctionnalités vous permettent également de voir le avant / après, mais côte à côte. A l’aide du menu déroulant, vous avez ainsi la possibilité de choisir l’image de référence.Affichage : vous avez la possibilité de moduler la taille d’affichage de votre image très facilement, à travers ces trois options : ajustée Rapport 1:1 ou avec un niveau de zoom affiché en pourcentage Les autoréglages : vous avez ainsi la possibilité d’accéder très rapidement à une palette composée de nombreux autoréglages, et de les appliquer sur la photo. Petite question, est-il possible sous Optics Pro 10 de rajouter des autoréglages personnalisés ? On le découvrira surement dans les prochains articles !L’explorateur d’images :Dans l’explorateur d’images, on retrouve toutes nos petites miniatures (ici, un champ de tournesol), avec différents indicateurs comme les étoiles, la corbeille, le « attention ». On retrouve également une barre de commande au dessus permettant plusieurs choses.Options de tri ou de filtrage : Il est possible de classer les photos en fonction de différents critères : le nom, la date de prise de vue, l’extension, la taille…  et même le boitier ! Je sais que cette dernière fonction existe également sous Lightroom, mais je n’ai jamais pris le temps de bien la chercher, alors qu’elle me serait fort utile. Donc pouvoir trier mes photos par boitier d’un simple clic, et surtout, de manière aussi accessible, cela m’intéresse fortement !Concernant la notion de filtrage, je ne la connaissais pas. Elle permet notamment de mettre en avant : les photos traitées, les photos non traitées et en attente de traitement, les photos notées (paramètre par contre que j’utilise beaucoup sous Lightroom). Je suis assez curieuse justement de voir comment je vais pouvoir l’utiliser.La navigation : fonctionnalités classiques permettant de passer d’une image à l’autre, de voir sa progression par rapport au nombre de photos.Les paramètres de sorties : on peut ainsi très rapidement voir l’état de son export, exporter et imprimer.En synthèse, l’interface « Organiser » est déjà très complète, sans pour autant faire « surchargée ». De nombreuses fonctions sont accessibles très rapidement, et j’apprécie justement cet aspect. Cela me fera surement gagner du temps par la suite ! L’interface PERSONNALISERMais passons maintenant à l’interface PERSONNALISER. Comme vu dans l’introduction, c’est bien là que vous allez faire votre traitement. L’interface se décompose en plusieurs grandes parties : La barre de commande : presque identique à l’interface ORGANISER, mais avec en plus quelques fonctions de traitement comme le recadrage, et la balance des blancs La visionneuse L’explorateur d’images et les palettes à droite et à gauche. Cette interface n’est pas figée. Il est tout à fait possible de réduire les palettes de traitement, afin de rendre la visionneuse plus grande, et même de les bouger, et d’en rajouter ! Du coup, je peux très bien placer mon histogramme à droite, si je le souhaite ! ou même créer une nouvelle palette avec mes outils de base !La barre de commande :On retrouve à peu de choses près, la même barre de commande que dans la partie ORGANISER. Il y a cependant quelques fonctions supplémentaires comme vous pouvez le voir ci-dessous, avec notamment le redimensionnement, la balance des blancs…Les palettesA gauche et à droite, on retrouve un ensemble de palettes, avec toutes les grandes fonctionnalités du traitement. On a la possibilité de refermer une palette, de l’agrandir, de la reduire, mais aussi de la déplacer ! Personnellement, j’ai adoré cette dernière fonctionnalité. Je peux ainsi complètement personnaliser mon interface ! Mettre mes outils préférés à gauche par exemple…Contrairement à Lightroom, où les EXIFs et métadonnées sont plutôt dans Bibliothèque, on retrouve ces informations directement dans PERSONNALISER. Etant donnée que je m’y refère très souvent, j’apprécie d’avoir si facilement ces informations. Je vous ai dit quelques lignes plus haut qu’on peut déplacer les palettes. Mais j’ai découvert une fonctionnalité encore mieux ! On peut créer sa propre palette !!!  et rajouter ce qu’on veut à l’intérieur. Par exemple, je me suis amusée à faire une palette « traitement de base » composée des éléments que j’utilise systématiquement. Si vous avez écouté le dernier webinaire, vous connaissez mon processus de traitement, qui est le suivant : Recadrage et Ligne d’horizon Balance des blancs Exposition (comprenant également la tonalité sélective) Contraste J’effectue systématiquement ces 4 étapes. J’ai donc créé une palette avec ces 4 fonctions ! Pratique, rapide, personnalisé, et ergonomique. Que dire de mieux ?En bref, l’interface PERSONNALISER est à l’image de l’interface ORGANISER. Complète, mais simple. La possibilité de personnaliser complètement son ergonomie, son interface et son organisation me séduit énormément. Je suis donc très agréablement surprise par le logiciel, et j’ai hâte de passer au traitement des photos, et à l’utilisation des fonctionnalités qui font la réputation de DXO comme Prime pour la gestion du bruit.  Google+

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nounours78 18374 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine