Magazine Politique

"Ségolène Royal réécrit les engagements du candidat Hollande et de la loi de transition énergétique", selon Yannick Jadot

Publié le 13 janvier 2015 par Blanchemanche
#Transitionénergétique#nucléaire
Par  - Publié le 13 janvier 2015,L'Usine Nouvelle n° 3406
Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et membre de la Commission Industrie, recherche et énergie a vivement réagi aux propos de la ministre française de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui a affirmé dans nos colonnes qu'il fallait "bâtir de nouvelles centrales nucléaires".© greens_climate - Flickr - CC"Conformément à l’engagement pris dans la loi de transition énergétique de ramener la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité en 2025, une quinzaine de centrales doivent être fermées. En baissant la consommation d’énergie et en augmentant la part des énergies renouvelables (ENR) à 32 %, on ne peut pas conserver le même nombre de centrales", pour Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et membre de la Commission Industrie, recherche et énergie."Elle raconte une histoire qui n’est plus celle de la loi de transition énergétique qu’elle a fait voter au Parlement", réagit l'élu EELV, suite aux propos de Ségolène Royal, dans l'interview publiée par L’Usine Nouvelle ce 13 janvier Pour Yannick Jadot, "la France, avec la Grande-Bretagne et la Pologne, a déjà saboté les ambitions européennes sur les énergies renouvelables notamment en s’opposant aux objectifs de l’Allemagne et du Danemark".L'écologiste rappelle que l’énergie nucléaire va coûter de plus en plus cher. En Grande-Bretagne, elle coûte déjà plus cher que les ENR. Et de rappeler la situation financière d’Areva et d’EDF : "Si EDF n’intégrait pas les résultats de RTE dans ses comptes, ce qui est anormal vis-à-vis de l’Europe, son endettement se situerait entre 40 et 50 milliards d’euros.""FESSENHEIM : UNE RÉÉCRITURE SCANDALEUSE DE L’HISTOIRE"Il s’attaque également à l’allongement de la durée de vie des centrales : "c'est un vrai problème de sécurité et d'économie. Le coût est astronomique. Tout l’argent qui est mis sur le nucléaire ne sera pas mis ailleurs, sur l’efficacité énergétique et les ENR".Pire, l’annonce de lier la fermeture de la centrale de Fessenheim à l’ouverture de l’EPR de Flamanville est "une réécriture scandaleuse de l’histoire, des engagements du candidat Hollande et de la loi de transition énergétique. Fessenheim sera donc fermé après le quinquennat de François Hollande, ce qui représente une trahison des promesses de campagne".Pour les Verts, après les déclarations du Premier ministre, Manuel Valls sur le lancement du chantier de Notre-Dame-des-Landes et la déclaration d’utilité publique de la LGV Poitiers-Limoges, "contre l’avis du Conseil d’Etat et de toutes les autorités", le début d’année est difficile. Décidemment, le gouvernement ne ménage pas ses alliés écologistes.Olivier Cognassehttp://www.usinenouvelle.com/editorial/segolene-royal-reecrit-les-engagements-du-candidat-hollande-et-de-la-loi-de-transition-energetique-selon-yannick-jadot.N307370#xtor=RSS-215?utm_term=%23industrie

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines