Magazine Emarketing

De nouvelles contraintes pour l'étiquetage des aliments

Publié le 12 janvier 2015 par Staminic

Un nouveau règlement européen est entré en application le 13 décembre 2014. Il a pour but de rendre les étiquettes des produits alimentaires plus lisibles pour le consommateur.

Flickr / Hervé Kerneïs

Adopté il y a trois ans par le Parlement et le Conseil de l’Union européenne, le règlement n°1169/2011 concernant l’Information du consommateur, dit Inco, est applicable en France depuis le 13 décembre 2014. L’ industrie alimentaire , qui a bénéficié d’un temps d’adaptation avant l’entrée en vigueur du texte, doit maintenant se plier aux nouvelles normes d’étiquetage. Ces normes comprennent différentes obligations concernant les emballages des produits alimentaires, dont voici les principales :

  • une présentation harmonisée et plus claire des allergènes ;
  • l’indication obligatoire de l’origine pour les viandes porcine, ovine, caprine et la viande de volaille fraîches ;
  • une liste des nanomatériaux manufacturés figurant parmi les ingrédients ;
  • les informations spécifiques concernant l’origine végétale des huiles et graisses raffinées ;
  • l’indication des ingrédients de substitution pour les succédanés alimentaires ;
  • les indications claires « viande reconstituée » ou « poisson reconstitué » lorsque ces ingrédients sont issus de morceaux différents de l’animal ;
  • la signalisation claire des produits décongelés ;
  • la lisibilité de l’étiquetage : pour les mentions obligatoires, une taille minimale de caractère variant de 0,9mm à 1,2mm selon la taille des emballages.

Ces nouvelles règles visent une meilleure compréhension par le consommateur des étiquettes alimentaires auxquelles il est confronté. La Commission européenne espère ainsi faciliter les choix nutritionnels du consommateur et l’entraîner vers une alimentation plus saine. La responsabilité du respect ou non de ces règles incombera à l’entreprise commercialisant le produit. Sur le site web de la Commission, on peut lire : « L’Union européenne étudie la possibilité de renforcer les contrôles et les sanctions de manière à les rendre dissuasives pour ceux qui seraient tentés de passer outre ».



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Staminic 278 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte