Magazine Santé

CANCER du POUMON: Le venin de l'escargot de mer révèle une toxine clé – Journal of Biological Chemistry

Publié le 15 janvier 2015 par Santelog @santelog

CANCER du POUMON: Le venin de l'escargot de mer révèle une toxine clé – Journal of Biological ChemistryLes escargots coniques de mer (Conus regius) abritent un « concentré » de composés aux propriétés thérapeutiques encore inexploitées. Des composés prometteurs en particulier pour le traitement du cancer du poumon ou de la dépendance au tabac, suggère cette étude de la Florida Atlantic University. Conclusions dans le Journal of Biological Chemistry.

Le Pr Frank Marí de l’Université Florida Atlantic (Visuel ci-contre), explique que le Conus regius offre de multiples possibilités de recherche, en raison de son venin  » un mélange complexe et extraordinaire de composés aux propriétés médicinales « . Les composants du venin ciblent sélectivement les cellules du corps et sont ainsi de puissants outils moléculaires pour cibler certains processus du corps humain. De précédentes études ont déjà montré que les neurotoxines ou conotoxines présentes dans le venin de cet escargot marin, seraient capables même en infime quantité ,d’anesthésier la douleur en interrompant la transmission de signaux dans les voies nerveuses, de manière très sélective.

Le venin du Conus regius est riche d’alpha-conotoxines, une classe de neurotoxines déjà connue pour cibler les récepteurs nicotiniques impliqués dans la maladie d’Alzheimer, la schizophrénie, la dépendance au tabac et le cancer du poumon. Les chercheurs montrent, qu’au sein de cette famille de toxines, un composé, RegIIA, bloque le récepteur nicotinique alpha3beta4, qui, lorsqu’activé est associé au cancer du poumon et à la dépendance à la nicotine.

Une fois ce processus décrypté, ils entreprennent l’ingénierie de nouveaux composés ciblant de manière spécifique le récepteur alpha3beta4.

Une nouvelle voie de recherche sur le développement de nouveaux traitements, ciblant des récepteurs nicotiniques clés, impliqués dans le développement du cancer du poumon et dans la dépendance tabagique.

Source: Journal of Biological Chemistry January 9, 2015 doi: 10.1074/jbc.M114.605592 Alanine Scan of α-Conotoxin RegIIA Reveals a Selective α3β4 Nicotinic Acetylcholine Receptor Antagonist

CANCER du POUMON: Le venin de l'escargot de mer révèle une toxine clé – Journal of Biological Chemistry
Lire aussi :ANTI-DOULEUR: Le venin de l’escargot de mer, le futur analgésique? -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine