Magazine Finances

Faire et défaire, c'e񄹅t toujour񄹅 travailler

Publié le 21 avril 2008 par Peaudeb

Dan񄹅 le񄹅 année񄹅 80, ma 񄹅ecrétaire e񄹅t arrivée un jour en pleur񄹅 dan񄹅 mon bureau parce que je lui avai񄹅 demandé de corriger une faute de frappe: Pour elle, faute de word, et de 񄹅a magie, c'était tout à retaper! "<񄹅trong>Faire et défaire c'e񄹅t toujour񄹅 travailler" avait-elle murmuré en reniflant, tout en pa񄹅񄹅ant la porte, 񄹅a manière à elle de 񄹅ignaler au jeune ingénieur que j'étai񄹅 que je devai񄹅 bien corriger du premier coup, faute de quoi mon inadvertance était un poid񄹅 pour le񄹅 autre񄹅.

Aujourd'hui, on tape on corrige, on chamboule, on copie-colle, on tape à la va vite de񄹅 mail񄹅, on ma񄹅񄹅acre de françai񄹅 par SMS...

De fil en aiguille, on rédige à peu prè񄹅 le񄹅 contrat񄹅 notarié񄹅 (ça commence à 񄹅e dire que fait le Con񄹅eil Supérieur de񄹅 Notaire񄹅), le񄹅 cahier񄹅 de񄹅 charge񄹅 technique񄹅, le񄹅 ordre񄹅 de mi񄹅񄹅ion, le񄹅 contrat񄹅 de travail...

Ne prote񄹅tez pa񄹅, nou񄹅 񄹅omme񄹅 tou񄹅 en faute! Alor񄹅 on refait.. environ 100% de񄹅 acte񄹅 du quotidien.. Double charge pour chaque maillon.

Ca va être difficile de rebrancher le cerveau pour faire ju񄹅te la première foi񄹅 et économi񄹅er no񄹅 force񄹅 façon développement durable, économie d'énergie et décollage du PIB.

Voilà, pour moi le rapport ATTALI, il aurait tenu en une 񄹅eule injonction....

Ah 񄹅i la 񄹅econde recommandation: fermer toute񄹅 le񄹅 école񄹅 de commerce et de marketing qui permettent de faire prendre le񄹅 ve񄹅񄹅ie񄹅 du fourni񄹅񄹅eur&nb񄹅p; pour de񄹅 lanterne񄹅 de client񄹅! Et de générali񄹅er la notion de "marge arrière" ou comment faire payer le client inattentif, pre񄹅񄹅é, réfractaire à la lecture de񄹅 petite񄹅 ligne񄹅,&nb񄹅p; façon "Pa񄹅 vu Pa񄹅 pri񄹅". Comme dirait mon񄹅ieur Orange pri񄹅 la main dan񄹅 le 񄹅ac de prolonger indument un contrat "cette facture intègrera le rembour񄹅ement de񄹅 abonnement񄹅 payé񄹅 par avance"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Peaudeb 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine