Magazine

Mort d'un architecte, voire plusieurs.

Publié le 27 mai 2008 par Mtislav
J'ai beaucoup aimé l'univers de Sydney Pollack. Les célébrations posthumes sont un peu tristes. Je préfère me souvenir de deux films autour de deux architectes. My Architect de Nathaniel Khan et Sketches of Franck Gehry de Sydney Pollack. Bien que le second n'égale pas le premier, ils valent le coup tous les deux. 
Louis Khan était un architecte célébré, errant entre sa famille officielle et l'autre qui ignoraient leur existence mutuelle. Il meurt entre deux avions dans les toilettes d'une gare new-yorkaise. Son fils a réalisé le film qui retrace la découverte de "son architecte" - titre qui ne cesse d'être mis en abîme.
Le film de Pollack sur Franck Gehry (l'architecte du Guggenheim de Bilbao) propose sans doute quelques unes des dernières images du cinéaste - derrière et sur l'écran. 
Sydney ne se contentait pas de rester derrière la caméra. On se souvient de son personnage dans Eyes Wide Shut de Kubrick  et dans Tootsie. Ca veut dire que vous pouvez l'avoir oublié  et que vous ne vous souvenez plus que de Robert Redford dans Jeremiah Jonhson, ce qui est un peu facile. Jean Nouvel, je préfère le préciser étant donné la confusion qui règne dans les médias en ce moment, est vivant mais sera bientôt au ciel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mtislav 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte