Magazine Finances

Épargne locale et transparente au Crédit Coopératif

Publié le 25 janvier 2015 par Patriceb @cestpasmonidee
Crédit Coopératif Parce que la troisième révolution industrielle, qui se déroule sous nos yeux, impose de nouvelles manières d'appréhender les grandes questions économiques et sociales, le Crédit Coopératif et la Chambre de Commerce et d'Industrie Nord de France lancent un livret d'épargne [PDF] original, fondé sur la proximité et la transparence.
La période que nous vivons actuellement voit la convergence d'une transformation irrémédiable de nos modèles de gestion de l'énergie (notamment pour des raisons environnementales) et de l'émergence d'un univers numérique ultra-connecté et dominé par les technologies, justifiant la caractérisation de troisième révolution industrielle. Afin d'accompagner au mieux cette transition, il faut donner aux entreprises (historiques ou naissantes) les moyens de réaliser leur mutation dans les meilleures conditions.
Il s'agit précisément de l'ambition de la CCI Nord de France. Cependant, un tel programme doit lui-même s'inscrire dans une approche adaptée aux nouvelles exigences du monde numérique. C'est la raison pour laquelle le Crédit Coopératif a choisi d'adopter les « codes » du crowdfunding avec le livret « Troisième Révolution Industrielle » qu'il a conçu dans le but de porter cette vision, aux côtés d'autres modes de financement, plus classiques. La banque parvient même à dépasser les pionniers, par certains aspects !
Au premier abord, le produit proposé aux consommateurs et aux associations (qui représentent une clientèle privilégiée de l'établissement) n'est pas particulièrement attractif, avec un taux de rémunération modeste (1,75% sur les 1 500 premiers euros, puis 0,8% au-delà). En réalité, sa véritable valeur est dans l'engagement citoyen que constitue cette épargne, qui sert exclusivement à financer – à des conditions avantageuses – des initiatives locales dans des domaines tels que l'efficacité énergétique, la construction durable ou l'économie circulaire.
Livret Troisième Révolution Industrielle
Mais ceci ne suffit pas à faire du livret du Crédit Coopératif une offre distinctive, en comparaison des quelques solutions concurrentes existantes (par exemple dans les Caisses d'Épargne). En l'occurrence, l'institution franchit un pas supplémentaire important en matière de transparence. En effet, si le client n'a pas le loisir – comme sur une plate-forme de crowdfunding – de sélectionner lui-même les projets qu'il souhaite financer, il recevra régulièrement une information détaillée sur ceux qui seront retenus et il aura l'opportunité d'en rencontrer les responsables, à l'occasion d'événements annuels.
Le livret « Troisième Révolution Industrielle » peut donc être considéré comme un véritable produit de finance participative, grâce auxquels les épargnants choisissent d'agir concrètement pour l'économie (d'avenir) de leur région et d'en suivre les évolutions au plus près, dans la durée. Ils bénéficient de surcroît d'une garantie totale sur leurs dépôts – qui restent entièrement disponibles, incidemment – et d'une relation de proximité exceptionnelle avec les porteurs des projets auxquels ils contribuent.
La valeur de la démarche n'a pas échappé à un observateur éclairé : le célèbre économiste Jeremy Rifkin en personne en a honoré le lancement de sa présence et ne tarit pas d'éloges à son égard. Et elle démontre brillamment que les startups du crowdfunding n'ont pas l'exclusivité de l'innovation : les banques traditionnelles (pour autant que le Crédit Coopératif puisse être ainsi qualifié) sont également capables de créer les solutions qui répondent aux attentes de notre monde en mutation.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine