Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 26 janvier 2015 par Ericguillotte
lundi 26 janvier 2015

- qu’on peut dormir tranquille, n’avoir plus peur de rien, et surtout pas de la mort. Vais-je vous annoncer que quelqu’un a trouvé le remède miracle, le philtre pour une vie éternelle ? Pas aujourd’hui, désolé, mais demain peut-être. En revanche, trouvez le canal de CNN sur votre téléviseur, c’est important. La chaîne est prête pour la fin du monde. C’est rassurant, n’est-ce pas ? Si l’apocalypse pointe le bout de son nez, ou quand elle arrivera, CNN diffusera une vidéo d'un orchestre militaire jouant la musique Nearer, my God, to Thee, Plus près de toi mon Dieu. Si après ça, quiconque me dit qu’il tremble encore à l’idée d’un petit et bref tête-à-tête avec la grande faucheuse, je lui signifierai par lettre recommandée, avec, ça tombe sous le sens, accusé de réception, mon incompréhension la plus totale bien que respectueuse. Ou alors, on peut toujours choisir d’être contrariant et apporter la réponse inverse de celle attendue.
- qu’en géométrie euclidienne, le théorème de la pizza donne une égalité ou une inégalité d'aires lors de la partition d'un disque par des droites concourantes. Le questionnement initial était le suivant : une pizza coupée quatre fois, en huit parts inégales, peut-elle être partagée équitablement entre deux personnes ? C’est prouvé, il est possible de partager la pizza équitablement pour tout nombre pair supérieur à quatre de découpes. Evidemment, vous pouvez faire plus simple, partitionner les secteurs obtenus par la découpe en pièces plus petites, puis associer à chaque pièce d'un secteur impair une pièce congruente d'un secteur pair. Quoi ? Vous serez trois ? Mangez des nouilles alors ! Ou alors, on peut toujours choisir d’être contrariant et apporter la réponse inverse de celle attendue.
- que si on tend un peu l’oreille, juste un peu, qu’on est un tantinet attentif, ou pas plus que ça, même juste une seconde et d’une seule oreille, on sait qu’il faut sauver la planète. Et pourtant, certains humains mâchent des chewing-gums, dégradables au bout de 5 longues années, qui finissent sur les bitumes et coûtent très cher aux villes. Il faut arrêter de les fabriquer. Aujourd’hui. Et si les fumeurs ont besoin de se rafraichir l’haleine après leur cigarette, qu’ils arrêtent de fumer. Ou alors, fumeurs ou non-fumeurs, que tout le monde enrichisse le fabricant de Rev7, un chewing-gum biodégradable qui ne colle pas, car fait à partir d'un polymère synthétique et d'un polymère hydrophile qui le rendent facilement détachable et qui lui permettent de se dégrader en matières minérales et dégradables en 6 mois. Précision, je ne suis pas le fils ni l’amant ni le mari du PDG de la société qui commercialise Rev7. Mais si vous, vous l’êtes, on peut discuter. Ou alors, on peut toujours choisir d’être contrariant et apporter la réponse inverse de celle attendue.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines