Magazine Coaching sportif

Greg Plitt est mort

Publié le 26 janvier 2015 par Emmanuel S. @auxangesetc

greg-plitt

Il était beau, il était presque jeune, il sentait bon la testostérone et la viande rouge, le muscle bandé et le corps bronzé, il était Greg Plitt. Greg Plitt. Si ça se trouve vous ne le connaissiez même pas. Comme moi. Si ça se trouve, vous apprenez sa mort brutalement, en me lisant, comme je l’ai apprise en regardant LE PETIT JOURNAL vendredi entre deux cuillères de fromage blanc de chèvre Soignon. Putain de destin.

Greg Plitt, bodybuildé un brin crazy, pin up de Muscle&Fitness, égérie de sa propre émission web de télé-réalité consacrée à… des exercices de muscu pour devenir Greg Plitt, tee-shirt XXXXL et sourire carnassier en option remboursés par la Sécu sociale. Greg Plitt était adepte du sport à vapeur qui fait tchoufftchouff quand ça fait mal. Certains jouent au petit train électrique avec leurs enfants, d’autres font la loco à quatre pattes, lui pompait, jumpait, squattait sur des rails. Ceux qui servent en général à laisser passer les trains. Chacun son truc. Ne le jugez pas. Attendez la suite.

Greg Plitt est mort pour la science.

Rares sont ceux de notre espèce qui, comme Greg Plitt, sont prêts à tout pour savoir qui d’une loco lancée à 100 km/h au moins et d’un homo sapiens modèle 2015 arrivera le plus vite devant le JT de 20h. Pour regarder Nicolas Sarkozy. Test réalisé sans trucage bien sûr sinon c’est pas scientifique. Avec de la boisson énergisante caféinée dedans l’homme. Périlleux et d’autant plus beau que c’était au final pour une pub, donc pour favoriser la croissance du PIB, créer des emplois, extraire de l’aluminium en canettes, exploiter les petits producteurs de café, en un mot comme en cent, participer à l’american dream et à la société de consommation.

His fight for a better life (clic)…

Mais l’histoire comme toutes les belles histoires de bataille vraies se termine par la mort d’un héros. Greg Plitt n’est plus. A l’ère du numérique, on peut reconstituer la scène en images de synthèse plutôt que mater en voyeur les vraies images du spot de pub qui ne sera finalement jamais diffusé.

Conclusion : La société de consommation es foutue, Greg Plitt caféiné court moins vite qu’un train lancé à pleine vitesse. Je pense même que sans caféine les conclusions du test auraient été identiques. Je crains même que ce soit valable pour tous les homo sapiens peuplant notre belle planète bleue. Inutile de recommencer l’essai. La Banque centrale européenne va racheter la dette des Etats-membres, on est sauvé.

Bon, désolé les gars, je tente la douce ironie nécrologique ce matin, mais je n’y arrive pas, mon brio littéraire habituel est resté aux vestiaires, il faut dire que l’exercice est aussi délicat qu’un soulever de terre roumain. Attention aux lombaires et au placement des épaules.

Si vous aimiez Greg Plitt, vous aimez sans doute les pit-bull et les soldats blessés. Comme ils les aimaient. C’est marqué sur sa page FACEBOOK (clic). Si le deltoïde droit vous le conseille, vous pouvez faire un don. Ou bien alors vous pouvez aussi accomplir votre prochaine séance de musculation en pensant à lui. Et à la destination finale de tous les corps bodybuildés et non bodybuildés une fois passée la date de péremption.

Dernier conseil : abonnez-vous à Muscle&Fitness et Charlie hebdo, vous éviterez les expériences scientifiques et religieuses sacrificielles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte