Magazine Bien-être

Le courage… d’être Soi

Publié le 26 janvier 2015 par Do22 @DominiqueJeann

1920184_878888655475707_4320754848902954119_n

Je vous raconte mon histoire, en toute humilité sur le courage d’être moi.

J’ai passé la majeure partie de ma vie à être le modèle de petite fille, de femme, de professionnelle et de mère qu’il fallait que je sois. Pour ne pas me faire gronder, pour être gentille, pour être acceptée et pour pouvoir être bonne. Ha, être bonne ! A chacun sa motivation, mais la mienne, c’était de bien faire les choses.

Lors de ma transformation de vie majeure, j’ai pris la décision d’être moi. Je voulais trouver le courage d’être authentique. Avec le désir de changer ma vie, est venue une forte volonté d’être quelqu’un d’autre. Avant que je ne réalise que la transformation devait venir de l’intérieur et de l’accueil de ce que je suis, j’avais un plan. Et je pensais qu’une fois ce plan atteint, je serais une meilleure version de moi-même et qu’ainsi je serais plus heureuse.

Je me suis rendue compte bien plus tard que je m’étais à nouveau créé une image de la femme que je voulais devenir. La mère, entrepreneure et coach « parfaite ». Celle qui fait tout ce qu’il faut, sans relâche, sans se laisser la permission de juste… être.

Lorsque j’ai pris conscience de ce qui suit, j’ai éprouvé une grande peine et une grande douleur. Mais ma vie a changé.

Pascale Dufresne

Pascale Dufresne

Le fait de vouloir être quelqu’un d’autre signifiait que j’avais la conviction que la vraie moi ne méritait pas d’être aimée. Cela signifiait que même moi, la personne qui devrait m’offrir amour inconditionnel et bienveillance, je ne me croyais pas digne d’amour. Et les autres, eux, devraient m’aimer ?

C’est à ce moment que j’ai lâché prise sur le « plan » et que la vraie transformation a commencé. D’ailleurs, elles se poursuit toujours et sera l’objet du reste de ma vie.

Le courage d’être soi, c’est de lâcher prise sur ce qu’on voudrait être pour laisser s’exprimer toutes les parties de soi. Celles que l’on aime et celles auxquelles on résiste.

C’est prendre le risque d’être vulnérable et de laisser émerger cette personne unique, digne d’être aimée. Cette personne tellement authentique qu’on a le goût de partager son univers et de goûter à un petit bout de sa vie remplie d’amour, de bienveillance et d’accueil.

Les vraies connections se créent dans cet espace d’authenticité. Être soi-même demande du courage. Mais imaginez, le sentiment ressenti lorsqu’on réalise qu’on peut être aimé en étant juste soi. Et que l’on est soudainement entouré de gens qui nous aiment juste pour ce que l’on est. Ouf, je vous dis, c’est drôlement agréable.

Pour une vie InSPIRÉe

Pascale Dufresne
Coaching professionnel, formations, expériences
pascaledufresne.com

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Do22 803240 partages Voir son profil
Voir son blog